ASSE : Saint-Etienne, c’est le Bouanga FC cette saison

ASSE : Saint-Etienne, c’est le Bouanga FC cette saison

Photo Icon Sport

Très attendu après son succès face à Nîmes, Saint-Etienne a lamentablement rechuté sur la pelouse du FC Metz dimanche après-midi (3-1).

Battus par une équipe pourtant bien plus faible sur le papier, les hommes de Claude Puel inquiètent. Et pour cause, Saint-Etienne n’a rien montré au stade Saint-Symphorien, si ce n’est d’énormes carences dans l’envie et dans le respect des consignes tactiques. Surtout, ce match a prouvé que lorsque Denis Bouanga, indiscutablement le meilleur joueur de l’ASSE cette saison, n’était pas dans un bon jour, alors il ne se passait absolument rien dans le secteur offensif des Verts. Un terrible constat partagé par Denis Balbir sur le site de But.

Sainté est Bouanga-dépendant selon Balbir

« Sur le papier, il n’y avait pas photo entre une AS Saint-Etienne quasiment au complet et une équipe messine à l’effectif beaucoup plus juste. Sur le terrain, il y avait un gros écart au niveau de l’envie. On avait vanté la réaction des cadres en Coupe de France face au Paris FC. Ils ont été inexistants ce week-end. Quand en plus votre meilleur joueur – Denis Bouanga – passe au travers, ce n’est pas évident de gagner… Cette saison, les Verts reposent trop sur le niveau de performance d’un ou deux joueurs » a pesté, un brin désespéré par la situation, Denis Balbir. Avant de poursuivre.

« Ce qui m’inquiète le plus, c’est que – jusqu’à présent – l’ASSE pouvait encore se cacher derrière son infirmerie pour expliquer les résultats. Là, ce n’est plus le cas. A Saint-Symphorien, il y avait quand même 7 internationaux (ou ex-internationaux) au coup d’envoi chez les Verts. Avoir un nom, un palmarès et de la technique c’est bien, après il faut que les performances collent au statut. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. Est-ce qu’ils ne veulent pas ? Est-ce qu’ils ne peuvent tout simplement plus ? » s’est interrogé le journaliste de M6, qui guettera une réaction d’orgueil à Geoffroy-Guichard mercredi à l’occasion de la réception de l’actuel deuxième de Ligue 1, à savoir l’Olympique de Marseille.