ASSE : Green gardien n° 1 ? L'heure du verdict a sonné

ASSE : Green gardien n° 1 ? L'heure du verdict a sonné

Impeccable dans les buts de Saint-Étienne, malgré la défaite contre Brest, Etienne Green sait que la concurrence est de retour. Claude Puel doit désormais trancher.

Pour son quatrième match consécutif dans les buts de l’AS Saint-Étienne, Etienne Green a fait ce qu’il pouvait afin d’éviter la défaite des Verts face à Brest, avec notamment un énorme arrêt à bout portant face à Charbonnier. Mais le portier de Sainté a finalement cédé sur deux coups de génie du joueur brestois. Reste que du haut de ses 20 ans, ce fils de supporters stéphanois a marqué des points énormes dans le coeur des fidèles de l’ASSE. Et si l’on attend toujours l’officialisation de sa prolongation de contrat pour les trois prochaines saisons avec Saint-Étienne, laquelle aurait été actée il y a plusieurs jours, Etienne Green sait que Stefan Bajic, la doublure habituelle de Jessy Moulin, postule à une place pour le prochain match contre Montpellier. Le gardien numéro 1 étant forfait pour le voyage à la Mosson, l’heure du choix a sonné pour Claude Puel, lequel sait que sa décision aura des effets directs concernant l’avenir des gardiens de but stéphanois.

Interrogé sur ce thème, l’entraîneur de l’AS Saint-Étienne s’est bien gardé de dévoiler quel sera son choix pour le week-end prochain, même si Claude Puel l’a plusieurs fois démontré depuis qu’il est dans le Forez, il n’est pas du genre à se cacher au moment de prendre ses responsabilités. Ce n’est pas Stéphane Ruffier qui dira le contraire. Mais au moment où les Verts doivent encore assurer leur maintien, le coach de l’ASSE veut maintenir son groupe sous pression, et cela l’incite à repousser l’échéance concernant le rôle de numéro 1 qu’il confiera à Etienne Green ou à Stefan Bajic. Ce que Claude Puel a résumé de manière précise : «  Je ne suis pas là pour distribuer des bons points et dire que tel ou tel joueur est titulaire. On est dans une fin de saison où tout le groupe est mobilisé pour aller chercher ce maintien. Je ne vais pas définir comme ça une hiérarchie, ou des titularisations. » Green et Bajic ont quelques jours pour faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre.