ASSE : Dupraz refuse d'entendre un sujet qui fâche

ASSE : Dupraz refuse d'entendre un sujet qui fâche

Icon Sport

L'AS Saint-Etienne a pris une grosse leçon dimanche contre Marseille, malgré le soutien sans faille de ses 42.000 supporters. Au classement, les Verts sont à l'arrêt, mais il ne faut pas énerver Pascal Dupraz avec cela.

Dans son opération maintien, l’AS Saint-Etienne marque clairement le pas, et même si les Verts ne sont pas retombés dans la zone rouge, où Bordeaux et Metz sont scotchés, la lourde défaite face à l’OM a confirmé que rien ne sera facile. Avec 6 points pris en six matchs, le bilan n’est pas désastreux, mais la formation de Pascal Dupraz pique un peu du nez au moment où il ne le faut pas. Avant le déplacement du week-end prochain à Lorient, qui ne compte qu’un point d’avance sur l’ASSE, Pascal Dupraz s’agace que l’on puisse souligner ce coup de moins bien de ses joueurs, et fidèle à ses habitudes l’entraîneur de Saint-Etienne reste d’une confiance absolue, même s’il admet sans problème que le choc de vendredi prochain au Moustoir aura une place importante dans la lutte pour sauver sa peau en Ligue 1. Quoi qu’il en soit, le technicien savoyard est toujours aussi incisif quand il se fait chatouiller.

L'ASSE plonge un peu, mais pas ses joueurs 

Et c’est peu dire qu’au moment d’analyser la prestation de son équipe contre l’Olympique de Marseille, dont il a admis sans problème la supériorité, Pascal Dupraz n’a pas apprécié que la baisse de régime actuelle de ses joueurs soit mise en avant même s’il reconnaît que physiquement les choses ne sont plus optimales. « Quand vous évoquez qu'on se relâche, c'est peut-être vous qui vous relâchez. Nous, on ne se relâche pas. Les joueurs se comportent admirablement bien. Mais on subit une espèce de manque de jus sur lequel il va falloir qu'on réagisse. Mais je fais remarquer qu'on n'est pas dernier ou avant-dernier », a prévenu l’entraîneur de l’AS Saint-Etienne, qui sait qu’après Lorient les Verts auront deux autres matchs cruciaux contre Brest, et surtout à Bordeaux le mercredi 20 avril.