5.000 supporters : Bernard Caïazzo allume le gouvernement !

5.000 supporters : Bernard Caïazzo allume le gouvernement !

Photo Icon Sport

Le 21 août prochain, la Ligue 1 signe son grand retour à l’occasion du match entre l’OM et Saint-Etienne au Vélodrome.

Un match pour lequel l’affluence n’est pas encore connue. Et pour cause, l’Olympique de Marseille a fait une demande de dérogation afin d’accueillir 20.000 spectateurs. Pour l’heure, la réponse est encore inconnue mais du côté de Jacques-Henri Eyraud, on espère bien que le club aura le feu vert des autorités afin de placer 5.000 spectateurs dans chacune des quatre tribunes du très grand Vélodrome, dont la capacité maximale est de 68.000 places. Pour le président du syndicat Première Ligue, Bernard Caïazzo, cette jauge imposée par le gouvernement n’a tout simplement ni queue ni tête. Et le président du conseil de surveillance de l’ASSE ne s’est pas gêné pour le dire auprès de l’AFP.

« On continue à regretter (cette décision), on estime qu'une jauge de 5.000 par rapport à un stade de 6.000 (places), ce n'est pas pareil qu'une jauge de 5.000 dans un stade de 80.000 » regrette Bernard Caïazzo. « Cela nous paraît tout à fait illogique. Bien sûr, il y a des dérogations possibles du préfet, mais cela aurait été tellement plus logique d'avoir un pourcentage de la capacité du stade (...) On est de bons soldats, mais on a parfois du mal à comprendre ». Des déclarations qui devraient trouver un écho important chez les fans de football, lesquels étaient une majorité à estimer qu’il aurait été plus logique d’instaurer une jauge en fonction de la capacité de chaque stade. C’est d’ailleurs sur cette option que table l’Allemagne, en cas de retour du public dans les enceintes sportives à la rentrée…