PSG : Une signature au Portugal pour recaser les jeunes

PSG : Une signature au Portugal pour recaser les jeunes

Icon Sport

L'arrivée de Luis Campos au sein du PSG amène de nouvelles perspectives en terme de réseaux. C'est notamment le cas au Portugal où Vitinha a été recruté et où le club parisien pourrait s'allier au SC Braga.

Onze ans après l'arrivée de QSI à Paris, le PSG est devenu un poids lourd du football européen. Club le plus sacré en terme de titres de champion de France, candidat régulier à la victoire finale en Ligue des champions, qui peut douter que le PSG est maintenant une place forte en Europe. Mais, malgré les stars recrutées comme Lionel Messi, Sergio Ramos ou encore Neymar, il reste du travail au club parisien pour accroître son pouvoir d'attraction s'il est possible de le faire. L'arrivée de Luis Campos doit permettre de franchir ce palier supplémentaire.

Le PSG proche d'un partenariat avec le SC Braga

Cela s'est rapidement remarqué avec une nouvelle stratégie sportive, l'ambition de créer un vrai bloc équipe et des recrues plus ambitieuses. C'est le cas de Vitinha arrivé récemment ou de cibles comme Gianluca Scamacca ou Hugo Ekitike. Mais, ce n'est pas tout pour le Portugais qui aime solliciter les réseaux présents dans son pays natal. En effet, le club parisien souhaite finaliser un partenariat avec le SC Braga, quatrième du dernier championnat portugais. Un accord est tout proche entre les deux parties pour en faire le club satellite du PSG.

C'est ce que révèle le journal Le Parisien dans un article, soulignant le rôle important joué par Antero Henrique dans le dossier. Il y a quelques années, le club parisien avait failli faire de même avec le Vitoria Guimaraes, le rival de Braga. Cela permettrait aux Parisiens d'envoyer leurs jeunes talents s'aguerrir dans le championnat portugais avec l'une des meilleures équipes du pays, européen de surcroît. Les jeunes pépites portugaises n'échapperaient pas non plus au club parisien. Avec cette stratégie, le PSG marche dans les pas de Manchester City qui possède plusieurs clubs au quatre coins du monde, dont Troyes en Ligue 1. Pour rappel, Doha possède déjà le club belge du KAS Eupen via sa société Aspire. Peu à peu, le PSG version Campos tisse sa toile avec sérieux en Europe.