PSG : Sergio Ramos, ça sent la très mauvaise nouvelle

PSG : Sergio Ramos, ça sent la très mauvaise nouvelle

Auteur d’une bonne première partie de saison sous le maillot du Paris Saint-Germain, Sergio Ramos ne devrait pas jouer la Coupe du Monde avec l’Espagne, vu qu’il n’est pas prévu dans la liste de Luis Enrique.

Véritable légende vivante du football espagnol, sachant qu’il a soulevé la Coupe du Monde 2010 mais aussi l’Euro 2008 et 2012 avec la Roja, Sergio Ramos n’aura pas droit à un dernier baroud d’honneur au Qatar. Tout simplement parce que Luis Enrique ne compte pas sur lui pour le prochain Mondial. C’est en tout cas ce qu’expliquent les journalistes de Marca, pour qui l’absence de Ramos dans la liste de l’Espagne ne fait plus aucun doute. « Depuis 2019, des joueurs qui semblaient intouchables comme Ramos sont tombés. La disparition de Sergio Ramos, même au sein de la pré-liste, a été l'un des grands événements de ce processus de deux ans et demi lancé par Luis Enrique. Laporte, Inigo Martinez, Eric Garcia et Pau Torres en ont profité », peut-on lire sur le site sportif espagnol.

Ramos l’Espagnol, c’est fini

Cette non-sélection de Ramos peut se comprendre dans un sens, sachant qu’à 36 ans, le défenseur central ne représente pas l’avenir de la Roja. Mais dans une sélection aussi jeune que celle de l’Espagne, l’expérience d’un cadre comme Ramos, capitaine du Real Madrid pendant de longues années et quadruple vainqueur de la Ligue des Champions, aurait pu apporter quelque chose. D’autant plus que Ramos réalise une saison correcte avec le PSG. Laissé tranquille par les blessures, l’Espagnol a effectivement pu enchaîner les matchs en C1 et Ligue 1 pour totaliser 1 566 minutes de temps de jeu depuis juillet dernier. Pas suffisant pour renverser la tendance auprès de Luis Enrique, qui dévoilera sa liste ce vendredi midi. Sans Ramos, qui ratera donc une nouvelle compétition internationale après l’Euro. Pas de quoi attrister le staff du PSG, qui pourra profiter d’un Ramos requinqué pour la reprise en fin d’année. Ce qui ne sera pas le cas des internationaux sélectionnés.