PSG : Sergio Ramos, ça devient gênant

PSG : Sergio Ramos, ça devient gênant

Icon Sport

Utilisé à seulement trois reprises au PSG depuis le début de la saison, Sergio Ramos était dans le groupe pour le déplacement à Lorient mercredi…

Sur le banc au coup d’envoi, l’ex-capitaine du Real Madrid a remplacé Nuno Mendes à la mi-temps. En l’espace de 40 minutes, Sergio Ramos a réussi à se faire remarquer, et pas vraiment dans le bon sens du terme. Averti à la 81e minute, l’international espagnol a été exclu cinq minutes plus tard. Trois matchs en France et déjà un carton rouge pour Sergio Ramos, dont la première partie de saison au PSG ressemble quasiment à un fiasco. Néanmoins, la légende vivante du Real Madrid a pris ce carton rouge et toutes les difficultés des six mois écoulées avec philosophie sur son compte Twitter. « Aujourd'hui est un nouveau jour pour apprendre ; demain est un nouveau jour pour s'améliorer. En regardant toujours vers l'avant, nous continuons » a publié Sergio Ramos, qui sera donc suspendu pour le déplacement à Vannes en Coupe de France le 3 janvier prochain.

Sur les réseaux sociaux, il y avait en revanche beaucoup moins de philosophie et de compréhension pour Sergio Ramos, lequel se fait déjà tailler par les observateurs ainsi que par les supporters. Sur son compte Twitter, le journaliste Bertrand Latour a préféré tourné en ironie la première partie de saison catastrophique de Sergio Ramos. « Sergio Ramos préfère sortir, il gère son temps de jeu. Reprise en douceur » s’est amusé le présentateur de La Chaîne L’Equipe, sidéré de constater qu’au bout de six mois au PSG, le défenseur espagnol n’a disputé que trois matchs. « Sergio Ramos expulsé il y’a des choses qui ne changeront jamais », « Un peu sévère quand même … ça n’enlève pas la médiocrité de cette équipe…enfin pas équipe… individualités qui ont le même maillot » ou encore « Il a fait du Ramos ! Sauf qu’il n’est plus au Real » pouvait-on par ailleurs lire sur les réseaux sociaux après le premier carton rouge de Sergio Ramos en France. De quoi forcément s'inquiéter pour l'avenir de la star mondiale qu'est le défenseur espagnol.