PSG : Pochettino comparé à Tuchel, c'est le Club Med

PSG : Pochettino comparé à Tuchel, c'est le Club Med

Icon Sport

Club à l’effectif international et prestigieux, le Paris SG est un habitué des préparation chaotiques, avec le retour progressif des meilleurs joueurs dans son groupe.

C’est encore le cas cet été, puisque Neymar, Donnarumma, Di Maria, Paredes et Marquinhos n’ont par exemple toujours pas retrouvé le chemin de l’entrainement, alors que la saison débute officiellement ce dimanche. Néanmoins, Mauricio Pochettino, qui était arrivé en urgence à Noël dernier, bénéficie pour la première fois d’une préparation complète avec son groupe, et cela lui tenait énormément à coeur. Dans ses récents entretiens, il a demandé à être jugé sur cette saison 2021-2022 où il aura en effet un effectif de qualité, et façonné depuis le début par ses soins. S’il a décidé de muscler la préparation pour permettre à ses joueurs de tenir toute la saison, l’Argentin ne pousse pas le bouchon aussi loin que ne le faisait Thomas Tuchel. L’entraineur allemand confiait cette mission à son adjoint préparateur physique, Rainer Schrey, qui est connu pour ses méthodes particulièrement difficiles, et qui a littéralement dégoûté les joueurs. 

« Il n’y a pas un gros écart en termes de quantité et d’exigence de travail entre la préparation de Pochettino et ce que faisaient Ancelotti, Blanc, Emery ou Tuchel. Je ne pense pas que c’est plus dur que ce qu’avait proposé le préparateur physique de Thomas Tuchel. Lui, c’était vraiment ultracommando. Si Pochettino faisait ça, il perdrait les trois quarts de l’effectif », a prévenu dans Le Parisien Alexandre Marles, ancien préparateur physique du PSG et de l’OL notamment. Un souvenir qui glace encore les joueurs et les dirigeants, ces derniers se souviennent des cascades de blessures qui ont eu lieu pendant l’ère Thomas Tuchel. Ce sera certainement l’une des missions de Mauricio Pochettino et de son staff, la chute du nombre de blessures doit permettre au Paris SG d’être performant tout au long de la saison, tout en montant en puissance à partir de février et des matchs couperets de la Ligue des Champions.