PSG : Paris doit-il quitter la L1 pour gagner la Ligue des champions ?

PSG : Paris doit-il quitter la L1 pour gagner la Ligue des champions ?

Photo Icon Sport

Après la défaite du PSG à Dijon, et en regardant le classement de la Ligue 1, le débat sur la compétitivité de notre championnat revient à la surface à deux jours du match de Ligue des champions entre Paris et Bruges.

Pour de nombreux observateurs, c’est une évidence, le Paris Saint-Germain est beaucoup trop fort pour la Ligue 1, et finalement le club de la capitale ne se rend pas service en survolant le championnat puisqu’il cale dès que cela devient dur sur la scène européenne. Eric Di Meco n’est pas loin de penser que pour espérer gagner un jour la Ligue des champions le PSG doit disputer une autre compétition que le championnat de France où le club de la capitale peut se contenter du minimum compte tenu du faible niveau de la L1.

Sur RMC, l’ancien défenseur de l’OM a expliqué ce qui coinçait selon lui à Paris. « Le problème du PSG est global, car à chaque fois qu’arrive la catastrophe industrielle en Ligue des champions au mois de février ou mars, on cherche des raisons. Et dans ces raisons-là, souvent on met en avant la faiblesse de notre championnat parce que ça n’aide pas le PSG. Mais nous on mesure la qualité de notre championnat au nombre de buts, et quand il y a 25 buts dans une journée, on se dit qu’il est merveilleux. Cela ne veut rien, et le niveau de jeu est catastrophique. On le voit en Coupe d’Europe et sur certains matchs de Ligue 1, et effectivement ça ne joue pas en faveur du PSG. Le problème du PSG qui est souvent mental, c’est que quand il faut aller chercher une qualification à l’arrachée, ils ne sont pas prêts car ils ne le font pas en Ligue 1 (…) Quand Tuchel gueule après la deuxième mi-temps contre l’OM, c’est qu’il sait que c’est là que Paris doit progresser. Le courage tu le travailles toute l’années dans ces matchs contre Marseille ou Dijon. Car Dijon a mis les pieds et d’un seul coup il n’y a plus personne », fait remarquer Eric Di Meco, qui ne sait pas comment le Paris Saint-Germain va pouvoir se sortir de ce cercle presque infernal.