PSG : Neymar suspendu plus d'un match ? Paris prêt à crier au scandale

PSG : Neymar suspendu plus d'un match ? Paris prêt à crier au scandale

Photo Icon Sport

Expulsé dimanche soir contre Bordeaux, Neymar connaîtra mercredi la durée de sa suspension. Du côté du PSG on estime que le Brésilien ne doit prendre qu'un match.

Coupable d’un balayage sur Yacine Adli, quelques secondes après avoir lui-même pris un sacré tampon de Youssouf Sabaly, Neymar a été expulsé pour ce deuxième carton jaune dans les ultimes secondes du match PSG-Bordeaux. Une situation qui arrive au mauvais moment pour le Brésilien et encore plus pour le Paris Saint-Germain puisque Thomas Tuchel comptait aligner sa star à chaque match d’ici le Paris-Dortmund du 11 mars. Cela n’aurait pas fait de mal à Neymar dont la forme physique n’est pas au top. Mais c’est la commission de discipline de la LFP, qui se réunira mercredi soir, qui va décider de la préparation que l’attaquant du PSG et de la Seleçao va pouvoir faire dans la perspective du 8e de finale retour de Ligue des champions contre Dortmund.

Du côté des dirigeants parisiens, on pense que plusieurs facteurs penchent en faveur d’un seul match de suspension pour Neymar. Car ce dernier n’a été expulsé qu’une seule fois depuis qu’il a signé au Paris Saint-Germain en 2017, c’était lors de son premier Clasico contre l’OM. Et s’il a été suspendu trois matchs la saison passée c’était suite à la finale de la Coupe de France, où il avait répondu aux insultes d’un supporter de Rennes. De même, Neymar a pris son dernier carton jaune contre Montpellier le 1er février, et depuis cette date, il n’avait eu aucun souci disciplinaire, et pour cause il n’a pas joué. Tout laisse à penser que le Brésilien va s’en tirer avec un seul match, celui contre Dijon, et qu’ensuite il pourra revenir. Et du côté du PSG on veut croire que la commission de discipline ne se servira pas de Neymar pour essayer de se « faire » une star pour le plaisir d’afficher son indépendance. Dans le cas contraire, Leonardo et Nasser Al-Khelaifi pourraient faire entendre leur mécontentement.