PSG : Neymar le nouveau Pelé, ça l'a tué

PSG : Neymar le nouveau Pelé, ça l'a tué

Icon Sport

La déclaration de Neymar sur son avenir dans le football inquiète beaucoup notamment au Brésil. Mais selon Christophe Jallet, le PSG a en revanche aucune raison de paniquer.

Il y a tout juste une semaine, Neymar lâchait une bombe sur la suite de sa carrière. Il affirmait que la Coupe du monde 2022 au Qatar serait sans aucun doute sa dernière. C’est surtout la suite de sa déclaration qui a suscité le plus d’interrogations. « Je ne pense pas être assez fort mentalement pour encore gérer ma vie de footballeur », a confié la star du Brésil. Cette déclaration a interpellé en France et surtout du côté du PSG, où il a prolongé début mai jusqu’en 2026. Neymar parle de son avenir dans le football après 2022 alors qu’il est lié à Paris pour les cinq prochaines années encore, avec un salaire évidemment très conséquent. Alors, faut-il s’inquiéter ? Non, selon Christophe Jallet. Le consultant de Canal + pense que Neymar a parlé précipitamment suite à son début de saison très décevant. Mais il devrait changer d’avis.

« Si ça va mieux sur le terrain, il aura une autre vision »

« Je peux l’entendre, parce que c’est vrai qu’il a commencé le football très jeune. On en a tout de suite fait le nouveau Pelé avec une grosse pression sur ses épaules. Il y avait eu cette Coupe du monde au Brésil (en 2014) où on l’attendait beaucoup et il a fini blessé. Outre les voyages, je pense qu’aujourd’hui c’est plus cette pression. Il paye peut-être aussi les conséquences de ce qu’il a mis en place lui-même, avec cette visibilité partout sur les réseaux sociaux. En ce moment, il se fait beaucoup attaquer et il est beaucoup moins performant. Peut-être qu’aujourd’hui, il est dans une période de sa vie où il doute un petit peu et ça ne sera peut-être pas le cas dans un an après la Coupe du monde. C’est peut-être une mise en garde. Il ne se sent pas très bien en ce moment, en tout cas au niveau du Brésil et pas du PSG. Il n’a pas dit le PSG, il ne faut pas non plus tout confondre. Peut-être que ces allers-retours avec la sélection et la pression qu’on lui met là-bas sont difficiles à porter. Maintenant, c’est quand même l’idole d’un peuple et c’est une chance aussi. Si ça va mieux sur le terrain, peut-être qu’il aura une autre vision de son avenir dans quelques temps », a analysé Christophe Jallet, qui comprend donc la star du PSG. Auteur d’un excellent match contre l’Uruguay vendredi (4-1), Neymar a déjà repris sa marche en avant.