PSG : Neymar, l'info qui peut plomber sa saison !

PSG : Neymar, l'info qui peut plomber sa saison !

Icon Sport

Dans un mois, le procès de Neymar et des dirigeants du FC Barcelone va commencer en Espagne, et une première mauvaise nouvelle est tombée pour les prévenus, dont le Brésilien du PSG.

Neymar risque une peine de prison pour des irrégularités volontaires commises lors de son premier transfert, de Santos au FC Barcelone, en 2013. A cette époque, ses droits appartenaient en partie à la société DIS, qui estime avoir été arnaquée par Neymar, le FC Santos et le Barça, qui se sont entendus pour un montant du transfert inférieur à la réalité, pour ne pas avoir à payer la société détentrice à sa réelle valeur. En résumé, le transfert a officiellement coûté 57 ME, mais a en réalité été effectuée pour 83 ME, avec donc un gros manque à gagner pour la société DIS. 

Neymar revient devant la justice

Dans ce dossier, déjà étudié par la justice espagnole en 2018, Neymar a toujours fait savoir qu’il n’était qu’un simple footballeur, et qu’il n’avait jamais pris part aux négociations ou avait été tenu informé de ce transfert minimisé. Il encourt néanmoins, comme les présidents barcelonais de l’époque Sandro Rosell et Josep Maria Bartomeu, des peines de 4 à 6 ans de prison. Mais pour DIS, le problème était double, avec le montant réel caché, et un accord d’exclusivité signé en 2011 et qui empêchait toute surenchère d’un autre club également. 

Le procès durera deux semaines

Le procès va ainsi durer 15 jours pendant ce mois d’octobre, mais un nouvel élément révélé par El Confidencial ne met pas le joueur du PSG dans la meilleure des situations. En effet, même si le procès doit encore avoir lieu, un premier avis de la Cour National a été émis, et celle-ci est en charge de rassembler les preuves du Parquet avant le procès. Selon le journal espagnol, la thèse des irrégularités est largement étayée par des preuves et des versements dans le dos de la société DIS sans même de raisons valables sur certains points, comme un match amical de prestige promis, qui n'a jamais eu lieu, mais a donné lieu à un versement de 4 ME. Le jugement pénal doit être donné à l’issue de ce procès, mais El Confindencial annonce déjà que les dirigeants barcelonais auront beaucoup de mal à éviter des peines de prison qui peuvent aller jusqu'à 6 ans. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par NJ 🇧🇷 (@neymarjr)

Il reste désormais à savoir, pour le côté plus sportif, comment la situation de Neymar sera traitée. Le meneur de jeu du PSG, qui a connu plusieurs fois des passages devant la justice espagnole pour des impôts non réglés ou pour les précédents dans ce dossier d’irrégularités sur son premier transfert, fait partie des prévenus. Selon les premiers éléments, les preuves de l’implication directe de Neymar ne sont pas tangibles, sachant que, au contraire de son père, il ne participait pas à l’ensemble des discussions de l’époque sur les détails de son contrat et de son transfert. Néanmoins, les supporters du PSG et de l’équipe nationale du Brésil suivront bien évidemment ce procès d’un oeil très attentif dans le courant du mois d’octobre, à un mois de la Coupe du monde. Ils espèreront également que cela ne jouera pas trop sur le moral du Parisien, qui a retrouvé la grande forme, mais n'a jamais connu une saison pleine depuis son arrivée au PSG.