PSG : Neymar déclare la guerre au Barça, le Qatar ricane

PSG : Neymar déclare la guerre au Barça, le Qatar ricane

Photo Icon Sport

Alors que Lionel Messi réclamait son retour au FC Barcelone, Neymar vient de renvoyer le club catalan pour la 3e fois au tribunal en exigeant 6,5ME. Le PSG boit du petit lait.

L’hypothèse de voir Neymar repartir au FC Barcelone lors du mercato 2020 s’éloigne de plus en plus et cela même si Lionel Messi a récemment confié que le Brésilien était impatient de repartir au Barça, ce que l’entourage du joueur du PSG a vivement démenti. Mais le dernier coup porté par Neymar à Josep Maria Bartomeu va probablement mettre un terme aux supputations sur le choix de la star brésilienne du Paris Saint-Germain de quitter le club de la capitale avant la fin de son contrat en 2022. En effet, ce vendredi, El Mundo annonce que Neymar vient d’attaquer le Barçça devant un tribunal de Barcelone afin de réclamer cette fois 6,5ME. Cette somme correspond à des pénalités fiscales supplémentaires payées par l’attaquant suite à la requalification de ses contrats signés avec le club catalan au moment de sa signature au FC Barcelone.

Cette attaque en justice est la troisième de Neymar contre le Barça depuis qu’il a signé au Paris Saint-Germain. Au total, c’est désormais 38,6ME que le Brésilien réclame à son ancien club, si l’on inclue la fameuse prime de prolongation qu’il exige de se voir payer. De son côté, les dirigeants barcelonais refusent de verser le moindre centime à Neymar et réclame même des indemnités. Comme l’explique El Mundo, un accord était envisagé entre les deux parties si l’attaquant de la Seleçao et du PSG était revenu en 2019. Mais après l’échec de l’été dernier, Neymar n’a plus aucun scrupule à attaquer le Barça, son come-back n’étant plus vraiment d’actualité. De quoi faire sourire l'Emir du Qatar qui au mercato 2019 s'était fermement opposé au départ de sa star et avait demandé à Leonardo de calmer Barcelone. L'idée d'une prolongation de Neymar au Paris SG redevient clairement d'actualité.