PSG : Mbappé évite les migraines à Paris

PSG : Mbappé évite les migraines à Paris

Dimanche soir, le PSG s’en est encore remis à Kylian Mbappé pour battre les amateurs de Feignies Aulnoye en 32es de finale de la Coupe de France.

Ce week-end, les équipes de Ligue 1 faisaient leur entrée en lice en 32es de finale de la Coupe de France. Les premières surprises sont tombées avec les éliminations d’Angers et de Metz aux dépens de clubs de National 3 et de National 2. Pas de mauvaise surprise en revanche pour l’OM et le PSG. Les coéquipiers de Kylian Mbappé affrontaient Feignies Aulnoye dimanche soir et se sont imposés sans trembler (3-0). Il a néanmoins encore fallu attendre que le génie français débloque la situation pour voir le Paris Saint-Germain dérouler. La preuve que même face à des amateurs, Kylian Mbappé est indispensable selon Pierre Ménès.

« Ce tour de Coupe avait commencé vendredi avec un match « invisible » à Valenciennes entre VA et Strasbourg. Heureusement qu’il y avait la caméra au ras du sol pour voir le but de Diallo. Deux jours plus tard, il n’y avait plus de brouillard au stade du Hainaut pour le match des petits poucets de Feignies-Aulnoye face au PSG. Paris qui a fait le même genre de match qu’en Ligue 1 : deux pénos provoqués et un doublé pour Mbappé. Même pour s’imposer tranquillement contre une équipe de N3, l’équipe de Pochettino a besoin de Kylian, qui a d’ailleurs fait preuve pendant tout le match de beaucoup d’investissement » a lancé Pierre Ménès au moment d'analyser la qualification du Paris SG pour le tour suivant.

Pierre Ménès pas emballé par la Coupe de France

Plus globalement, l’ex-journaliste de Canal + n’a pas été emballé par ces 32es de finale de la Coupe de France. Des matchs sans réel enthousiasme aux yeux de Pierre Ménès, lequel a peut-être une explication à cela. « C’est peut-être parce qu’on est à longueur d’année gavé de grands matchs de Ligue des Champions, de Ligue Europa et même de Ligue 1 qui, cette année, est d’un niveau bien plus élevé que ces dernières saisons, qu’il est compliqué d’apprécier ce genre de matchs à cette période de l’année. Et dire qu’on remet ça dans quinze jours… » a-t-il analysé sur son blog Pierrot le Foot. Cela devrait se pimenter dès les 16es de finale au début du mois de janvier avec notamment un énorme derby entre Lens et Lille.