PSG : Lizarazu en larmes, pourquoi le Bayern bloque Hernandez

PSG : Lizarazu en larmes, pourquoi le Bayern bloque Hernandez

Photo Icon Sport

Recruté pour 80 M€, Lucas Hernandez ne répond pas aux attentes du Bayern Munich. Pas de quoi inquiéter la direction, qui se rappelle qu’un autre Français a vécu des débuts difficiles avant de briller en Bavière.

La situation de Lucas Hernandez au Bayern Munich ressemble déjà à une impasse. Alors qu’on le présentait comme un futur titulaire indiscutable, le défenseur central ou latéral gauche ne parvient pas à s’imposer. En cause, des blessures à répétition ainsi que la rude concurrence à ses deux postes. Rien d’inquiétant selon Karl-Heinz Rummenigge, qui regrette simplement d’avoir qualifié le Français de « meilleur défenseur central de Bundesliga » à son arrivée.

Le regret du Bayern

« Peut-être que nous ne lui avons pas rendu service en lui attribuant immédiatement un tel statut, a reconnu le président du conseil d’administration du Bayern dans Sport1. Au club, nous sommes tous convaincus que c’est un bon joueur car il a disputé une excellente Coupe du monde 2018 en tant que latéral gauche et il a joué en défense centrale à l'Atlético Madrid au plus haut niveau. Nous le surveillons continuellement depuis la Coupe du monde et nous pouvons couvrir deux postes avec lui. Le gars a coûté très cher, 80 M€, mais il ne faut pas oublier qu'il a subi deux blessures graves. »

Des difficultés qui rappellent celles connues par un autre Français en Bavière. « Je vais vous donner un exemple. Je me souviens encore de la première année de Bixente Lizarazu avec nous. Il est venu chez nous en 1997 et la première année a été dramatique, s’est souvenu le dirigeant. C'était un grand défenseur. Rétrospectivement, l'un des meilleurs transferts que nous ayons jamais faits au Bayern Munich. Sportivement et aussi humainement. En décembre de la première année, il a subi une opération à l'aine. En mars 1998, il pleurait dans mon bureau et a dit: "Je pense que je vais manquer la Coupe du monde." » De quoi inciter la direction à prendre une étonnante initiative.

Hernandez n’ira pas au PSG

« J'ai pris l'avion pour aller en France avec Uli Hoeness pour un match international pour parler au sélectionneur Aimé Jacquet, a-t-il raconté. Nous lui avons dit : "Nous ne sommes ici que pour prendre un café avec vous pour parler de Bixente. Il est à nouveau en forme et vous pouvez compter sur lui lors de la Coupe du monde. Vous êtes bien sûr responsable de la composition de l'équipe." Le reste est connu, Bixente est devenu champion du monde en tant que joueur régulier. Puis il est arrivé au sommet avec nous. »

« Nous devons également être patients avec Lucas. Il est venu chez nous avec un problème au genou et s'est ensuite gravement blessé au Pirée. Comme je l'ai dit, je me suis souvenu de Bixente il n'y a pas si longtemps, car cette saison était également difficile pour Lucas. Une vente ? Ce serait une erreur sur le plan économique. Je pense aussi athlétiquement. Nous lui donnerons la chance de montrer sa classe l'année prochaine. Un transfert n'est pas prévu », a tranché Rummenigge, alors que l’on évoquait des discussions avec le Paris Saint-Germain pour un joueur annoncé indésirable.