PSG : Le sage Ben Arfa donne une nouvelle leçon à Al-Khelaïfi

PSG : Le sage Ben Arfa donne une nouvelle leçon à Al-Khelaïfi

Photo Icon Sport

Dans un entretien avec L’Equipe en compagnie du rappeur Disiz, Hatem Ben Arfa s’est longuement confié sur sa carrière.

Le milieu offensif en fin de contrat à Rennes a notamment affirmé qu’il n’avait aucun regret. Tout en admettant qu’avec l’expérience acquise au fil des années, « j’aurais fait des choses différemment, mais pas forcément celles auxquelles on pense. » Pourtant, l’ancien Niçois parle bien de sa signature au Paris Saint-Germain où les choses se sont mal passées avec le coach Unai Emery et la direction.

« Signer au PSG ? Je suis content de l’avoir fait, ça m’a apporté beaucoup humainement. Mais si j’avais l’expérience d’aujourd’hui, je n'y aurais pas été, j’aurais été à Séville, parce que ça se jouait entre Séville et le PSG, a révélé Ben Arfa. Mais je suis content de l’avoir fait, pour ce que j’ai en moi aujourd’hui. » Et puis sans ça, le vainqueur de la Coupe de France n’aurait pas eu l’opportunité de narguer son ex-président Nasser Al-Khelaïfi, à qu’il avait conseillé de « respecter l’humain ».

Ben Arfa le philosophe

« Quand je dis ça, ce n’est pas que pour moi. Cette phrase, Nasser ou le PSG, je les ai pardonnés pour ce qu’ils m’ont fait, c’est pour ça que j’arrive à dire ça. Je dis ça parce qu’on est un reflet pour les gens, a expliqué le natif de Clamart. Je voulais dire qu’il ne fallait jamais lâcher. Dans la vie, tu passes des épreuves, on veut que ton estime baisse pour que tu t’auto-détruises. Il faut garder ton estime même dans la tempête et, à un moment donné, tu auras la lumière. »

« (…) Dans toute épreuve, il faut garder ton estime et, à un moment donné, l’extérieur va te refléter ce que tu as à l’intérieur. C’est ce que je voulais passer comme message. Ce n’est pas un message de haine. J’ai pardonné ce qui s’est passé. Ce n’est même pas que j’ai pardonné à Nasser, c’est que je me suis pardonné à moi-même », a ajouté Ben Arfa, dans un discours aussi déroutant que ses dribbles sur le terrain.