PSG : Galtier arrive mardi, Paris paie 5 millions d'euros

PSG : Galtier arrive mardi, Paris paie 5 millions d'euros

Une semaine jour pour jour après avoir annoncé que Zinedine Zidane n'avait jamais été son objectif, Nasser Al-Khelaifi devrait officialiser la signature de Christophe Galtier au PSG.

Remplacé lundi à Nice, Christophe Galtier ne sera pas très longtemps sans travail puisque l’entraîneur français sera intronisé dans ses nouvelles fonctions d’entraîneur du Paris Saint-Germain 24 heures plus tard. Le Parisien annonce que le technicien de 55 ans sera officiellement nommé sur le banc du PSG mardi, et que pour parvenir à un accord avec l’OGC Nice, Paris a signé un chèque de 5 millions d’euros afin de racheter les deux années de contrat de Christophe Galtier. Une somme bien loin des 10 millions d’euros évoqués récemment, et qui colle avec les 3 millions d’euros lâchés par le Gym l’an dernier pour faire venir Galtier de Lille. Choix numéro 1 de Luis Campos, qu’il a déjà côtoyé au LOSC, l’ancien entraîneur de l’AS Saint-Etienne, Lille et donc Nice débarque dans un club qui revendique la fin des années bling-bling et un retour aux choses sérieuses, après bien des saisons où le vestiaire avait pris le pouvoir.

Galtier va ramener de l'ordre dans le vestiaire du PSG

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par 90min Italia (@90min_italia)

Pour réussir sa mission, qui n’est pas la plus simple du monde, Christophe Galtier sait qu’il aura le soutien total du conseiller de Nasser Al-Khelaifi et de ce dernier, avec bien évidemment un seul objectif, mais quel objectif, gagner la Ligue des champions. Dominique Sévérac précise que l'annonce de la nomination de Galtier aura été précédée peu de temps avant par celle du départ de Mauricio Pochettino, qui jusqu'au bout aura négocié son indemnité de départ et celle de son important staff. Le mardi 28 juin 2022 entre donc dans l'histoire du Paris Saint-Germain, en espérant que cette fois ce soit la bonne. Car depuis le rachat par QSI en 2011, les entraîneurs se succèdent et se heurtent au fonctionnement du PSG, même si cette fois le président qatari a promis qu'il allait serrer la vis aux joueurs.