PSG : Cette rumeur sur Neymar énerve même ses adversaires

PSG : Cette rumeur sur Neymar énerve même ses adversaires

Photo Icon Sport

Avant l’interruption des compétitions en raison de la pandémie de coronavirus, une petite polémique concernant Neymar avait suscité de nombreuses réactions.

Lors de la victoire du PSG face à Montpellier début février (5-0) au Parc des Princes, Neymar avait reçu un carton jaune… pour avoir trop provoqué ses adversaires balle au pied. Bien évidemment, cet avertissement avait été perçu par le principal intéressé comme une profonde injustice puisqu’il ne s’agissait pas d’une faute ou d’un comportement anti-sportif. « C'est incompréhensible. Ney lui a demandé pourquoi. Marco lui a demandé, moi aussi je lui ai demandé. Sa réponse a été bizarre. Il a dit qu'il a chambré l'adversaire, donc il a reçu un carton » avait alors indiqué Presnel Kimpembe à l’époque. Une incompréhension qui s’est propagée au-delà de Paris puisque dans une interview accordée à MFM, le Bordelais Otavio a défendu Neymar. En l’incitant à continuer de provoquer sur le terrain.

« Lorsqu’il est averti pour des provocations ? Personnellement, je suis contre le fait que l’arbitre ait à dire ce que tu as ou pas à faire sur le terrain. Le football est libre, tu peux faire ce que tu veux. Bien sûr que si Neymar me fait un sombrero je vais être énervé, mais ça fait partie du jeu. Je n’ai qu’à savoir comment le stopper pour éviter qu’il me le fasse. Mais je suis totalement contre que l’arbitre lui dise ‘ne fait pas ça car c’est énervant…’. Chaque athlète est libre de faire ce qu’il veut sur le terrain. S’il veut faire un sombrero ou un petit pont, qu’il le fasse ! C’est ce qui amène la passion du football car c’est beau à voir et cela plait aux supporters. Donc qu’il fasse ce qu’il a à faire. S’il pense qu’il faut le faire, qu’il le fasse. Bien sûr, si c’est juste pour humilier l’adversaire, c’est différent du beau jeu, et lui, il sait quand il faut faire du beau jeu. Bien sûr, sans doute, tout joueur sur le terrain sait premièrement par des échanges verbaux s’il y a de la provocation. On sait déjà si le joueur veut vous provoquer et vous faire craquer. Mais si un attaquant fait un sombrero ou un petit pont pour aller vers l’avant, on n’a pas à être énervé car c’est lui qui a fait la différence par un joli geste. Bien sûr, quand ça vous arrive… quand vous le réalisez aussi, c’est différent, c’est bon mais ce n’est pas forcement pour humilier l’adversaire. Mais pour en revenir à la question, aucun joueur ne doit parler à l’arbitre, ni les arbitres avec les joueurs » a indiqué le milieu de terrain bordelais dans des propos rapportés par Girondins4Ever. Une prise de position que Neymar appréciera, lui qui a grandement été critiqué depuis sa venue en France pour son attitude parfois trop provocatrice. Avec la balle… mais également sans.