PSG : Avec Galtier, Sarabia croit enfin au sacre en LdC

PSG : Avec Galtier, Sarabia croit enfin au sacre en LdC

De retour suite à un prêt convaincant au Sporting Portugal, Pablo Sarabia fait partie des plans du Paris Saint-Germain. Une satisfaction pour le milieu offensif, ravi de la nouvelle mentalité instaurée sous les ordres de Christophe Galtier.

D’abord annoncé sur le départ, Pablo Sarabia savoure le revirement de situation. Le milieu offensif entre finalement dans les plans du Paris Saint-Germain pour la saison prochaine. Il faut dire que l’Espagnol sort d’une excellente saison en prêt au Sporting Portugal, avec un total de 21 buts et 9 passes décisives toutes compétitions confondues. Largement suffisant pour atteindre son objectif de réintégrer le groupe parisien.

« Il était clair pour moi que je voulais rentrer à la maison et je suis très content d’être ici, d’avoir fait mon travail et de pouvoir continuer à progresser, a confié l’international espagnol à l’AFP. Je pense que je peux apporter des choses, du travail, de l’enthousiasme, des buts, des passes décisives (…) Tout le monde sera nécessaire, donc je serai prêt pour cela. » En effet, Pablo Sarabia a encore franchi un cap pendant sa saison au Portugal.

« J’ai continué à beaucoup progresser en tant que joueur et en ce moment je sens que je suis dans la meilleure période de ma carrière, avec beaucoup de confiance, a-t-il savouré. La saison dernière, j’ai atteint mon objectif qui était de me sentir bien, de continuer à grandir. » Le voilà prêt à aider un Paris Saint-Germain selon lui mieux armé. Rien à voir avec le recrutement. Le Parisien se réjouit plutôt de la nouvelle mentalité instaurée par le conseiller football Luis Campos et par l’entraîneur Christophe Galtier.

Sarabia approuve le changement

« Je pense que, dans tout travail, la discipline et des règles sont importantes, a réagi Pablo Sarabia. C’est bien qu’il y ait cette discipline, ces règles, c’est nécessaire pour une bonne cohabitation et pour former un bon groupe. Il faut construire un bon groupe, laisser de côté les individualités car le plus important c’est le collectif. On le voit chaque année, les équipes qui sont les plus soudées, qui font plus de choses ensemble, qui sont préparées à affronter les mauvais moments d’une saison, sont celles qui finissent par gagner des titres. » Alors que la préparation ne fait que commencer, le natif de Madrid sent déjà une différence.