PSG : Al-Khelaïfi arnaqué par Anne Hidalgo, il sort les chiffres

PSG : Al-Khelaïfi arnaqué par Anne Hidalgo, il sort les chiffres

Icon Sport

Dans une interview accordée à Marca en Espagne, Nasser Al-Khelaïfi a mis la pression à la ville de Paris sur le sujet du Parc des Princes. Les négociations se passent très mal avec Anne Hidalgo. 

Ce n’est désormais plus un secret : le Paris Saint-Germain veut devenir propriétaire du Parc des Princes. L’objectif est clair pour Nasser Al-Khelaïfi, disposer de son propre stade afin de pouvoir réaliser les travaux d’agrandissement souhaités par le Qatar. Le PSG aimerait disposer d’un stade d’une capacité supérieure aux 48.000 places que contient actuellement le Parc des Princes mais pour l’heure, le club parisien bute sur la ville de Paris, propriétaire de l’enceinte du 16e arrondissement de Paris. Tandis qu’un déménagement au Stade de France a récemment été évoqué, Nasser Al-Khelaïfi a confié dans les colonnes de Marca que la priorité du PSG était de rester au Parc des Princes tout en mettant une pression d’enfer à la ville de Paris avec la menace réelle d’un départ de ce stade mythique de la part du club parisien.

Le PSG hausse le ton face à la ville de Paris 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

« Notre première option est de rester, mais je ne pense pas que la Mairie veuille que nous restions. Ils font pression sur nous pour que nous partions. Cela fait cinq ans que nous discutons avec eux. À chaque fois, ce sont les mêmes fausses promesses : aujourd'hui, demain, cette élection, la prochaine élection... Nous sommes fatigués de tout cela. Nous avons besoin d'un accord équitable. J'aime le Parc des Princes, c'est notre histoire et je la respecte plus que tout, et rester a toujours été notre premier choix. Mais je ne pense pas qu'ils veuillent de nous là-bas. Quelque 80 millions d'euros ont été investis dans le stade de notre poche, mais ce n'est pas notre stade, qui d'autre le ferait ? Nous devons augmenter nos revenus, avoir un meilleur stade pour nos fans, et avoir plus de fans qui viennent que nous ne pouvons en accueillir. Le conseil municipal pense que nous plaisantons, mais ce n'est pas le cas et nous sommes très sérieux quant aux autres options. Nous étudions d'autres options car je pense que nous ne sommes plus les bienvenus au Parc des Princes. Ils jouent avec nous, nous en avons assez » a menacé Nasser Al-Khelaïfi, pour qui le temps n’est plus à la rigolade en ce qui concerne le Parc des Princes.

Al-Khelaïfi rassurant sur l'engagement du Qatar au PSG

L’ambiance se tend à Paris à l’heure où le PSG envisage donc plus que jamais un départ du Parc des Princes. En revanche, Nasser Al-Khelaïfi a profité de cette interview accordée à Marca pour démentir de manière catégorique les rumeurs d’un désengagement du Qatar au PSG après la Coupe du monde. « Cela me fait rire, je ne sais pas si je dois répondre à cette question pour être honnête, parce que cela ressemble à une blague pour moi. Ce n'est que le début pour QSI et le PSG et tout ce que nous faisons. Nous sommes sur le point d'entrer dans une deuxième phase où nous allons connaître une croissance incroyable. Les jours les plus excitants sont encore à venir pour le PSG et l'ensemble de notre groupe » a rassuré Nasser Al-Khelaïfi, qui se projette plus que jamais au Paris Saint-Germain… à condition toutefois que certaines choses évoluent. Et de manière certaine, le sujet du Parc des Princes risque de tendre l’ambiance dans la capitale française dans les semaines et les mois à venir. Et il ne serait pas étonnant que le PSG prenne des décisions radicales si les choses n’évoluent pas avec la ville de Paris à ce sujet.