PSG : Al-Khelaïfi a contaminé l’effectif, ils sont obsédés

PSG : Al-Khelaïfi a contaminé l’effectif, ils sont obsédés

Photo Icon Sport

Le PSG a deux finales à disputer dans les prochains jours pour faire encore gonfler son palmarès, mais a surtout un « Final 8 » de la Ligue des Champions à jouer au mois d’août pour entrer dans l’histoire.

Sans dénigrer les rencontres face à Saint-Etienne et Lyon, peu importe les résultats enregistrés, si le PSG soulève la Coupe aux grandes oreilles, cela fera tout oublier. Un sentiment nouveau s’est ainsi emparé de l’effectif du Paris Saint-Germain depuis le match retour face à Dortmund, avec l’immense espoir que cette année pourrait bien être la bonne. Un dicton répété chaque année par Nasser Al-Khelaïfi persuadé que son club était à chaque fois capable de « rêver plus grand », même après les crashs successifs. Et cet optimisme, cette volonté de réussir, Le Parisien s’est penché dessus ce vendredi, et jamais les joueurs n’ont été aussi convaincus. Le groupe WhatsApp animé par les joueurs évoque régulièrement ce rendez-vous du mois d’août, avec un enthousiasme non feint sur la perspective de passer les quarts de finale.

« Ils ne se parlent entre eux que de la Ligue des champions. Ils sont même obsédés par la compétition, majoritairement satisfaits du tirage au sort qui les verra affronter l'Atalanta Bergame, un club modeste mais un très bon adversaire en ce moment », explique ainsi Le Parisien, pour qui l’appétit du PSG est énorme. Il faudra toutefois faire attention à l’excès de confiance, qui a joué bien des tours au club de la capitale ces dernières années, et notamment la saison passée face à Manchester United, quand Presnel Kimpembe avait reconnu que le match retour n’avait pas été pris aussi au sérieux que souhaité. En tout cas, de Thomas Tuchel à Nasser Al-Khelaïfi, tout le monde a bien remarqué que l’objectif commun était clairement défini dans la tête de Neymar, Mbappé et compagnie, et ce n’est ni le confinement, ni les départs de Cavani ou Meunier, ni le format particulier de la Ligue des Champions qui n’atteignent le moral des Parisiens en ce moment.