Hamraoui-Diallo : Les conclusions accablantes de l’enquête !

Hamraoui-Diallo : Les conclusions accablantes de l’enquête !

Icon Sport

L’agression de Kheira Hamraoui continue de faire couler beaucoup d’encre et le rapport de la PJ de Versailles ne va pas calmer la polémique.

Mise en examen vendredi et soupçonnée d’avoir commandité l’agression de Kheira Hamraoui, sa coéquipière au Paris Saint-Germain et en Equipe de France, Aminata Diallo voue une « haine » profonde à Kheira Hamraoui. C’est ce que met en avant le rapport de la PJ de Versailles, que Le Parisien s’est procuré. Les conclusions de la brigade de la répression du banditisme de la PJ de Versailles sont accablantes pour Aminata Diallo, mise vendredi en examen dans le cadre de l’agression de Kheira Hamraoui, qu’elle est désormais très fortement suspectée d’avoir commanditée. Dans un document de plus de 35 pages que Le le journal francilien s’est procuré, les enquêteurs révèlent par exemple que Diallo vouait une « haine » totale à sa coéquipière. Diallo considérait Hamraoui comme « un obstacle » à sa propre carrière sportive.

L'implication de Diallo de plus en plus probable

Pour rappel, à l’époque des faits, Aminata Diallo était dans l’ombre de Kheira Hamraoui en Equipe de France mais également au PSG puisque les deux femmes évoluent au même poste au milieu de terrain. Le rapport de la PJ de Police dévoile par ailleurs que trois mois avant l’agression de Kheira Hamraoui, qui a été frappée à coups de barres de fer par deux hommes masqués, Diallo a exprimé « une profonde jalousie » dans des messages envoyées sur WhatsApp. Elle y évoque la possibilité que l’un de ses proches s’en prenne à sa coéquipière afin de lui causer de graves blessures. « Si j’étais mauvaise, jalouse et calculatrice comme elle… Je lui dis 'détruis-là', il la détruit » révèle l’un des SMS d’Aminata Diallo.

500 euros pour commettre l'agression

Le Parisien révèle par ailleurs que l’un des agresseurs de Kheira Hamraoui, âgé de seulement 18 ans, a perçu la somme de 500 euros pour s’en prendre à la joueuse du PSG. Un montant qui est forcément jugé dérisoire vues les sommes en jeu, puisque Diallo espérait négocier une prolongation de contrat avec un salaire d'au moins 20.000 euros par mois avec le PSG. Ce jeune homme ne serait toutefois pas l’auteur des coups de barre de fer, qui serait plutôt un proche de Diallo lié au grand banditisme, et que personne ne semble vouloir dénoncer. Quoi qu’il en soit, la pression s’accentue sur Aminata Diallo, au fur et à mesure que l’enquête avance au sujet de l’agression de Kheira Hamraoui.