Affaire Neymar : L'accusatrice zappe la police, des détails troublants dévoilés

Affaire Neymar : L'accusatrice zappe la police, des détails troublants dévoilés

Photo Icon Sport

Dans le cadre de ce que l'on peut appeler l'affaire Neymar, on commence à voir de plus en plus flou. En effet, au lendemain de l'annonce des premiers avocats de l'accusatrice qu'ils renonçaient à la défendre compte tenu de ses déclarations variables sur la réalité du viol, on apprend ce mercredi que la jeune femme, qui était venue à Paris au mois de mai pour rencontrer le joueur du PSG, ne s'est pas rendue aux deux premières convocations de la police.

Attendue dans un premier temps lundi à 14h, la présumée victime n'était pas au rendez-vous fixé par les enquêteurs, lesquels souhaitent l'entendre suite à sa plainte et ainsi pouvoir avancer très rapidement dans leur travail. N'étant pas venue, la jeune femme a reçu une assignation à comparaître pour mardi à 18h, et là encore la police a attendu pour rien. Une nouvelle convocation est prévue ce mercredi, car sans le témoignage direct de l'accusatrice, les enquêteurs ne peuvent pas convoquer Neymar sur ce dossier du viol supposé. De son côté, l'avocat du joueur parisien a lui été reçu par ces mêmes policiers, mais il a refusé de s'exprimer à la sortie de ce rendez-vous afin de respecter les consignes données par les autorités.

D'autre part, le Jornal de Brasilia révèle qu'à la veille de sa plainte pour viol, la jeune femme avait été condamné par le tribunal civil de Santo Amaro à une expulsion de son domicile pour des loyers impayés et une dette auprès d'une école privée.