Xherdan Shaqiri suspendu, l'incroyable menace !

Xherdan Shaqiri suspendu, l'incroyable menace !

Xherdan Shaqiri était avec l'équipe de Suisse durant cette pause en Ligue 1, et l'attaquant international s'est retrouvé au coeur d'une incroyable polémique diplomatique.

Tandis que la France jouait la Ligue des Nations, l’équipe de Suisse, bourreau des Bleus lors de l’Euro, disputait un match important samedi contre l’Irlande du Nord dans le cadre des qualifications pour le Mondial 2022 au Qatar. Après un début de saison moyen avec l’Olympique Lyonnais, Xherdan Shaqiri avait retrouvé ses compatriotes et l’attaquant suisse a contribué à la victoire de la Nati face à la formation nord-irlandaise. Cependant, l’ancien joueur de Liverpool s’est retrouvé bien malgré lui au milieu d'une bataille rangée entre…le Kosovo et la Serbie. Alors qu’il n’est originaire d’aucun des deux pays, Shaqiri était juste au mauvais moment au mauvais endroit. En effet, alors qu’il était interviewé en direct sur la chaîne suisse RSI, diffuseur officiel des matchs de l’équipe nationale, un spectateur est entré sur la pelouse et a tranquillement mis une veste sur les épaules de l’attaquant de l’OL lequel n’a pas eu le temps de comprendre ce qui lui arrivait et a semblé totalement effaré. Sur cette veste, le logo bien visible de l’UCK, l’armée de libération du Kosovo.

Cette scène, diffusée à la télévision en direct, a évidemment fait bondir la Serbie, qui considère que l’UCK est un groupe terroriste. Et la Fédération serbe de football, convaincu que Shaqiri était complice de cette scène, a décidé de réclamer la suspension officielle du de l’attaquant de Lyon et de la Suisse. « Nous préparons actuellement une lettre de protestation que nous enverrons à la FIFA. Nous exigerons une réaction urgente et les sanctions les plus strictes contre Shaqiri pour avoir promu l'organisation terroriste criminelle «UCK» lors d'une déclaration aux médias », a très sérieusement fait savoir l’instance serbe. De son côté, sidérée par tout cela, la Fédération suisse a vivement réagi suite à cet incident diplomatique. « Il est inacceptable que des personnes veuillent utiliser des stades de football, et dans ce cas l'interview d'un joueur après un match, à des fins de propagande politique. Xherdan Shaqiri a réagi de manière exemplaire, est resté calme et n'a pas réagi. L’homme a été interrogé par la police et une interdiction de stade lui a immédiatement été imposée », ont précisé les responsables de la Nati qui ont pris contact avec la Serbie afin de donner des explications sur cette séquence et calmer le jeu.