OL : Un stade vide contre l’OM, Lyon crie au scandale

OL : Un stade vide contre l’OM, Lyon crie au scandale

Photo Icon Sport

Le 4 octobre prochain, c’est dans un stade quasiment vide que l’Olympique Lyonnais devrait accueillir l’Olympique de Marseille pour le compte de la sixième journée de Ligue 1.

Et pour cause, de nouvelles mesures ont été prises lundi par le préfet du Rhône, comme le gouvernement lui avait demandé. L’interdiction des manifestations regroupant plus de 1000 personnes fait partie des nouvelles restrictions afin d’enrayer la propagation du coronavirus dans la région. Sauf changement, c’est donc devant 1000 spectateurs que l’OL devrait accueillir l’OM le dimanche 4 octobre prochain au Groupama Stadium. Un véritable coup dur pour le club de Jean-Michel Aulas, dans la mesure où cette affiche permet habituellement aux Gones de récolter près de 4 ME avec un stade plein.

Néanmoins, l’Olympique Lyonnais n’a pas dit son dernier mot et espère obtenir une dérogation afin d’accueillir plus de spectateurs pour ce choc de la Ligue 1, comme l’a fait savoir Xavier Pierrot, le directeur du Groupama Stadium, dans les colonnes du Progrès. « Nous ne comprenons pas cette décision, liée à une idéologie nationale. Nous avons accueilli 5 000 personnes contre Dijon et Nîmes, tout le monde nous a dit que les choses s'étaient très bien déroulées. Pourquoi devrions-nous appliquer les mêmes règles dans un stade ouvert de 59 000 places que dans une salle fermée de 5 000 places ? Tout ça pendant que des dizaines de milliers de personnes font leurs courses au centre commercial de la Part Dieu ! » a pesté le dirigeant lyonnais, lequel plaide pour un accueil fondé sur le pourcentage de la capacité de chaque stade. Il pourrait rapidement être entendu puisque le Parlement doit se prononcer le 1er octobre prochain sur un amendement déposé par un député, lequel propose que les stades soient remplis à hauteur de 10 % de leur capacité dans les zones rouges, 25 % dans les zones orange et 50 % dans les zones vertes. Ainsi, les clubs tels que l’OM ou l’OL, qui bénéficient de grands stades, pourraient accueillir entre 5000 et 10.000 spectateurs, même si leur région se trouve en zone rouge…