OL : Thiago Mendes, retournement de vestes en cours à Lyon

OL : Thiago Mendes, retournement de vestes en cours à Lyon

Icon Sport

Jeudi soir, l’OL a réalisé une prestation solide contre le FC Porto (1-1) pour se qualifier en quart de finale de l’Europa League.

Dans un Groupama Stadium plein comme un œuf, l’Olympique Lyonnais a réussi à conserver son avance d’un but acquise au match aller. Rapidement devant au score grâce à Moussa Dembélé, les joueurs de Peter Bosz ont concédé l’égalisation du FC Porto mais à la suite du but portugais, l’OL s’est montré solide et a sorti un vrai match de coupe d’Europe afin de se qualifier en quart de finale de l’Europa League. Une belle performance des Lyonnais, qui ont pu s’appuyer sur deux joueurs au top et qui ont été crédités de la meilleure note dans L’Equipe : Thiago Mendes et Lucas Paqueta, lesquels ont obtenu 8/10 dans les colonnes du quotidien national.

« Comme huit jours plus tôt à Porto, le Brésilien s'est comporté en véritable patron de la défense lyonnaise. Agressif dans le domaine aérien et pour couper des trajectoires, il a rattrapé plusieurs coups très chauds. Toujours bien placé, sa lecture du jeu a été très précieuse et il a été infranchissable » a analysé le journal au sujet de Thiago Mendes avant de couvrir de louange « l’époustouflant » Lucas Paqueta. « Sa deuxième période, que ce soit dans la volonté de ne rien lâcher ou dans la qualité technique, a été assez époustouflante à l'image d'un festival face à plusieurs Portugais (72e). Quelques passes subtiles en plus. Un exemple » a écrit le journal au sujet des deux Brésiliens de l’OL. Un joueur de l’Olympique Lyonnais a en revanche été bien plus sévèrement noté que les autres, il s’agit de Romain Faivre qui hérite d’un triste 4/10. « Le nouveau Lyonnais découvre la Coupe d'Europe et ça s'est vu. Même s'il ne s'est pas caché, il a eu du mal à exister dans l'impact et faire des différences. Remplacé par Aouar (65e), à la limite de marquer à la dernière seconde » analyse L’Equipe, pour qui Romain Faivre doit donc encore muscler son jeu afin de briller sur la scène européenne comme il l'a fait en Ligue 1, à la demande d'un certain Jean-Michel Aulas.