OL : Textor propriétaire de Lyon, il dénonce un scandale

OL : Textor propriétaire de Lyon, il dénonce un scandale

Icon Sport

John Textor est entré en négociations exclusives avec l'Olympique Lyonnais et l'homme d'affaires américain sera bientôt le propriétaire du club de Jean-Michel Aulas. Cela ne plaît pas à tout le monde.

Les choses se sont subitement accélérées du côté de l’Olympique Lyonnais puisque mardi, John Textor et Jean-Michel Aulas ont tenu une conférence de presse afin de confirmer que le premier, via sa holding, Eagle Football, allait devenir propriétaire d’OL Groupe. Pour l’actuel président de Lyon, le deal semble très bon, mais certains s’étonnent que Jean-Michel Aulas puisse céder son club de cœur à l’homme d’affaires américain qui a déjà des billes dans plusieurs clubs de football, y compris en Europe. Car en plus de l’Olympique Lyonnais, John Textor détient 40 % dans Crystal Palace, une participation de 80 % dans le club belge de Molenbeek et 90 % dans l’équipe brésilienne de Botafogo. De plus, avant finalement de racheter l’OL, le milliardaire américain s’est engagé à ne pas faire d’offre pour le FC Porto, où il s’apprêtait à investir. Ce montage a beau être totalement en accord avec les règles financières, Sébastien Tarrago, journaliste de L’Equipe, estime qu’il est totalement inadmissible sur le plan de l’éthique sportive.

L'OL un club parmi d'autres pour John Textor 

Ne revenant pas sur le principe d’une vente à des investisseurs étrangers, Sébastian Tarrago admet être scandalisé de savoir qu’un même propriétaire puisse avoir des intérêts dans différents clubs, dénaturant totalement l’idée que l’on peut se faire de l’amour du maillot. « Comment le football peut accepter cela ? Comment c’est possible que des gens aient des parts dans différents clubs ? Moi je pense que l’identité est importante, l’identité régionale quand c’est possible et le Stade Rennais le prouve par exemple. J’aimerais que ce soit comme en Allemagne. Là-bas, il y a une loi qui interdit cela, mais il faudrait déjà que le football l’interdise. Ce n’est pas possible, c’est de pire en pire », s’offusque, sur RTL, le journaliste du quotidien sportif, qui souhaite que des mesures contre la multipropriété soient prises dans le football européen et pas seulement en France. Pas de quoi inquiéter l'OL, où visiblement la venue de John Textor suscite l'enthousiasme.