OL : Paqueta bloqué à Lyon, un refus incroyable

OL : Paqueta bloqué à Lyon, un refus incroyable

Icon Sport

L'OL se montre particulièrement actif depuis le début du marché des transferts. Du côté des départs, difficile de savoir si Lucas Paqueta sera toujours Lyonnais dans les prochaines semaines. 

A Lyon, l'été est bouillant. Jean-Michel Aulas l'avait annoncé, du mouvement était prévu pour renforcer considérablement l'effectif de Peter Bosz et ce, même sans coupe d'Europe à jouer la saison prochaine. Si des profils séduisants sont arrivés, comme Nicolas Tagliafico, Corentin Tolisso ou encore Alexandre Lacazette, l'OL doit aussi gérer ses départs. En effet, Houssem Aouar et Lucas Paqueta sont susceptibles de quitter le navire rhodanien d'ici la fin du mercato. On annonce un accord proche entre l'OL et le Betis pour le Français. Concernant le Brésilien, son nom est évoqué en Premier League, notamment du côté de Newcastle ou encore d'Arsenal. Mais d'après les dires du directeur sportif d’Arsenal, Edu Gaspar, les Gunners n'ont pas prévu de signer Paqueta cet été. 

Une piste en moins pour Paqueta 

Lors d'un entretien accordé à TNT Sports Brasil, Edu a en effet balayé la rumeur Paqueta malgré l'admiration qu'il voue au Brésilien de l'OL. « J'aime beaucoup Paqueta, je suis un grand fan depuis longtemps. Mais à ce jour, la réalité est qu'il n'y a même pas de conversation pour le signer. (…) Il n'y a rien car nous avons beaucoup de joueurs à ce poste, c'est tout... je ne peux pas en dire plus », a notamment indiqué le directeur sportif d'Arsenal. Une piste de moins donc pour Paqueta, qui ne verrait néanmoins pas d'un mauvais oeil la possibilité de rester à l'OL encore une saison. Chez les Gones, l'ancien Milanais est respecté et bénéficie de la confiance de Peter Bosz. La saison passée, Paqueta avait été l'une des rares satisfactions des Gones, marquant 10 buts et délivrant 7 passes décisives en 42 matchs disputés toutes compétitions confondues. Encore sous contrat avec l'OL jusqu'en 2025, Paqueta est estimé à plus de 50 millions d'euros par les Gones. De quoi refroidir certains prétendants.