OL-OM : Aulas suspendu 6 mois, réponse imminente !

OL-OM : Aulas suspendu 6 mois, réponse imminente !

Icon Sport

Le dossier du match OL-OM sera encore sur le bureau de la commission de discipline ce mercredi, puisque cette fois ce sont les propos de Jean-Michel Aulas à destination de l'arbitre qui seront étudiés.

Tandis que l’Olympique de Marseille a décidé de faire appel de la sanction qui a touché l’OL suite au jet d’une bouteille sur Dimitri Payet, le dossier n’est pas totalement refermé, car Jean-Michel Aulas va lui aussi devoir répondre de ses actes, ou plutôt de ses paroles lors de cette soirée chaotique au Groupama Stadium. S’adressant à Ruddy Buquet, le président de l’OL l’avait invectivé, ce que l’arbitre a interprété comme étant des menaces. « M.Aulas, président de l’Olympique Lyonnais, a tenu les propos suivants au moment de quitter mon vestiaire : « La compétition dépend de la LFP, vous de la FFF, je fais malheureusement parti du Comex de la FFF et ça ne va pas en rester là », aurait dit le patron de Lyon. De son côté, Jean-Michel Aulas estime que c’est l’arbitre qui a mal compris ses propos et qu’il est clair que le Comex de la FFF doit « se pencher sur l’organisation et la gouvernance », rappelant au passage qu’il n’avait jamais demandé à Ruddy Buquet de faire reprendre ce match.

Aulas privé de LFP et de FFF en cas de suspension

Ce dossier devait passer mercredi dernier devant la commission de discipline, mais le président de l’Olympique Lyonnais a demandé, comme il en a le droit, de décaler cela d’une semaine en raison de la réception prévue avec les dirigeants des Rangers, qui jouaient jeudi au Groupama Stadium. C’est donc ce mercredi que Jean-Michel Aulas va pouvoir s’expliquer et se défendre d’une éventuelle menace sur l’arbitre d’OL-OM. Sur le plan du règlement, JMA risque jusqu’à six mois de suspension, mais selon L’Equipe, cette sanction pourrait plutôt ressembler à celle qui avait frappé Waldemar Kita, qui avait pris quatre mois de suspension, dont deux avec sursis, pour avoir invectivé très vigoureusement l’arbitre du match contre le PSG suite à un penalty accordé à Mbappé en octobre 2020. Pour rappel, cette éventuelle sanction de Jean-Michel Aulas le privera également de son siège de membre du conseil d’administration de la Ligue de Football Professionnel et du comité exécutif de la Fédération Française de Football.