OL : Lyon n’avait pas pensé à cet autre problème du Covid-19

OL : Lyon n’avait pas pensé à cet autre problème du Covid-19

Photo Icon Sport

Confinés et placés au chômage partiel depuis la mi-mars, les salariés de l'Olympique Lyonnais doivent d’ores et déjà penser à la sortie de cette crise sanitaire mondiale.

Pour l’instant, la France doit rester en confinement général jusqu’au 15 avril minimum. Même si le Premier Ministre Édouard Philippe a récemment évoqué un plan de « déconfinement progressif », cette période inédite en France sera vraisemblablement prolongée jusqu’à la fin du mois d’avril. Avant un retour à la normale d’ici au mois de mai ? Pas si vite, même chez les footballeurs, où la sortie de crise du coronavirus pourrait s’effectuer plus rapidement que pour le grand public. Mais pour Franck Pelissier, les choses ne seront pas aussi simples que cela du côté de l'OL, mais aussi au sein de tous les clubs de la L1…

« Le déconfinement, ce sera encore plus important que le confinement. On devra gérer un problème qu’on n’avait pas initialement pensé, c’est celui de la libération des joueurs et des joueuses. Elle va être inégale avec un groupe qui aura été touché par le coronavirus et un autre non. Le premier sera libre et pourra faire tout ce qu’il voudra. Par contre, l’autre groupe sera potentiellement encore malade. On devra intervenir sur une restriction de libertés et l’imposition du port de masque. Cela aura un impact psychologique et on n’avait pas pensé à cela. Il faudra une prise en charge très particulière en fonction de ces groupes », a avoué, sur le site de l’OL, le Directeur Médical du club rhodanien, qui estime donc que le football ne pourra pas reprendre ses droits normalement avant quelques semaines encore… Ce qui ne sent pas très bon pour la suite et la fin de cette saison 2019-2020.