OL : Ludovic Obraniak secoue trois joueurs

OL : Ludovic Obraniak secoue trois joueurs

Icon Sport

Invaincu avant son déplacement à Lorient mercredi soir, l’OL a pris une gifle au Moustoir en s’inclinant contre toute attente (3-1).

Sur une excellente dynamique après la victoire étincelante contre Angers samedi soir (5-0), l’Olympique Lyonnais était l’immense favori du match en retard de la deuxième journée contre Lorient, mercredi au Moustoir. Les joueurs de Peter Bosz ont finalement sombré, concédant leur première défaite de la saison en championnat. Au lendemain de cette défaite aussi douloureuse qu’inattendue pour les Gones, les critiques fusent à l’égard de Peter Bosz ou encore de certaines individualités comme, par exemple, le défenseur brésilien Thiago Mendes. Mais pour Dominique Blanchard, ancien journaliste de RMC et de TF1, le fiasco de l’OL est avant tout la responsabilité de Jean-Michel Aulas et de Vincent Ponsot.

Les dirigeants de l'OL attaqués après la défaite à Lorient

« A juste raison ( aucune influence sur ses joueurs) mais n’oublions pas les vrais responsables , ceux qui dirigent , ceux qui ont poussé Juninho vers la sortie , ceux qui ont vendu Paqueta et Guimares ( entre autres ) » a publié l’ancien journaliste sur son compte Twitter, un avis qui a d’ailleurs été partagé par les supporters de l’Olympique Lyonnais sur les réseaux sociaux. Dirigeants, entraîneurs, les responsables sont nombreux à l’OL. Mais les joueurs ne doivent pas non plus passer à travers les gouttes selon Ludovic Obraniak. Présent à Lorient mercredi soir pour analyser la rencontre sur Prime Video, l’ancien milieu offensif du LOSC et de la sélection polonaise s’est montré très critique à l’égard de certains joueurs de Lyon. Malo Gusto ou encore Maxence Caqueret sont par exemple ciblés.

Obraniak pointe du doigts plusieurs joueurs de Lyon

« Un garçon comme Romain Faivre avait l’occasion de montrer des choses. Il doit forcer sa nature, il faut montrer du caractère à Lyon. C’est pareil pour Malo Gusto, qui n’a pas pris de risque, qui n’a fait aucune course vers l’avant. Maxence Caqueret a d’habitude un volume de jeu incroyable, il a été totalement absent des débats. Il y a trop de garçons absents, trop de garçons effacés. Quand on est à Lyon, on ne peut pas se permettre de faire des matchs dans lesquels on est totalement fantomatique. Il y a des joueurs qui sont bien en-dessous de ce que l’on doit montrer quand on est à Lyon. Sur ce match, beaucoup de garçons avaient des opportunités et ils sont tous passés à côté, si ce n’est Cherki qui est peut-être la satisfaction du soir » a lancé Ludovic Obraniak, extrêmement déçu par le rendement de certains joueurs du côté de Lyon après cette défaite à Lorient, qui remet en cause le bon début de saison des hommes de Peter Bosz.