OL : Le CAC 40 Football Club écoeure les Bad Gones !

OL : Le CAC 40 Football Club écoeure les Bad Gones !

Icon Sport

Les supporters de l'Olympique Lyonnais sont fous de rage après l'élimination en Europa League et ils ont décidé de boycotter le match contre Bordeaux. Les explications des dirigeants les exaspèrent au plus haut point.

Jean-Michel Aulas et Vincent Ponsot ont pris la parole vendredi au lendemain de la lourde défaite face à West Ham. Le président de l’OL et son directeur du football ont tenté de redonner un peu le moral à des fans totalement désabusés après cette nouvelle énorme déception, qui plus est dans leur stade. S’il espérait apaiser la situation à l’entame des sept derniers matchs de la saison de Ligue 1, et apporter un peu de confiance à Peter Bosz, conforté à son poste jusqu’en juin, Jean-Michel Aulas s’est planté. Car très clairement son discours ne passe plus auprès des associations de supporters, ce qui s’est confirmé. Car avant la réception des Girondins de Bordeaux, dimanche au Groupama Stadium, les Bad Gones ont non seulement prévenu qu’ils ne seraient pas là pour soutenir Lucas Paqueta et ses coéquipiers, mais qu’en plus ils étaient écœurés de voir comment les dirigeants de l’Olympique Lyonnais réagissaient après ce nouveau fiasco.

L'OL ce n'est pas ça, les Bad Gones écoeurés 

Les messages sur Twitter de Jean-Michel Aulas, et l’espèce de tour d’ivoire qui s’est installée au plus haut niveau de l’OL font que les supporters les plus acharnés ne se reconnaissent plus dans ce qu’est devenu le club. Alors, dans un communiqué très clair, les Bad Gones ont tapé du poing sur la table et s’en sont pris directement au patron de Lyon et à ce que l’Olympique Lyonnais est devenu. « Qui sont les responsables ? Notre avis est qu'il faut regarder plus haut. Quand depuis des années la communication du club n'est faite que d'arbres qui cachent la forêt, de déclarations tonitruantes pour rassurer les actionnaires. Il ne faut plus s'étonner que l'âme et l'identité du club se délitent en même temps que L'EBITDA et les bilans financiers progressent. Dans certaines strates du club, les amoureux du football et de l'OL ont été remplacés par des analystes financiers, des conseillers juridiques etc ... des apparatchiks qui n'ont pas l'amour du club nécessaire pour exercer ces foncions dans le respect de cette institution. Comment pouvons-nous demander à nos joueurs d'avoir la culture de la gagne, quand la direction pardonne, excuse et explique chaque désillusion et faute professionnelle ? Il est temps que cela cesse ! Il y a dans ce club encore de nombreuses personnes sincères qui, nous le savons, partagent beaucoup de nos inquiétudes ! Il est tant que l'amour de l'OL, le club de foot, pas l'entreprise de loisirs cotée en bourse, reprennent le dessus et que nous retrouvions notre âme et notre identité », préviennent des Bad Gones qui ne seront donc pas au rendez-vous contre Bordeaux.