OL : L’UEFA rembarre Aulas ! Deux fois !

OL : L’UEFA rembarre Aulas ! Deux fois !

Photo Icon Sport

Très actif sur le plan médiatique depuis le début de la crise, Jean-Michel Aulas a poussé très fort vers deux scénarios. Quitte à faire quelques remous forcément.

Le premier a été immédiatement lancé dès l’interruption des rencontres : la fameuse saison blanche. Le président de l’OL estimait, sous couvert de possible contestation juridique, que la saison entière devait être annulée faute d’avoir pu aller à son terme. Dès lors, aucun vainqueur de Coupe, champion ou autre ne serait désigné. Et pour les qualifications pour la prochaine Coupe d’Europe, il suffisait de prendre les mêmes, à savoir de qualifier notamment l’OL en Ligue des Champions, même si son club n’est plus vraiment en position de le faire à la vue du classement en cours.

L’autre idée si jamais la saison ne pouvait pas aller à son terme, était donc de donner les places actuelles en fonction du classement arrêté, soit à la 27e, soit à la 28e journée. Pour les places en Coupe d’Europe, l’OL était plus favorable à la solution offrant une place aux finalistes des Coupes nationales face au PSG, soit l’OL et l’ASSE, qui iraient donc en Europa League.

L’UEFA a été claire dans sa dernière prise de parole, il faudra oublier ces deux scénarios. Une saison blanche est à exclure aux yeux de l’instance européenne, et une requalification automatique des participants de cette saison est à exclure. Même chose pour l’idée de voir les finalistes des Coupes nationales voir leur billet être validé, puisque l’UEFA préconise que, dans ce cas de figure, les places de 5e et 6e du championnat soient mises en valeur. Cela pourrait donc profiter à Montpellier, Nice, Reims ou Lyon, en fonction de la journée prise en compte… Un sacré mic-mac, mais qui démontre surtout que l’idée d’une saison blanche est encore et toujours totalement écartée par l’UEFA à l’heure actuelle. Et en ce moment, en ce qui concerne le football, c’est l’UEFA qui décide.