OL : Juninho est imbuvable, Garcia vide son sac

OL : Juninho est imbuvable, Garcia vide son sac

Icon Sport

Dans un entretien accordé à L’Equipe, Rudi Garcia est revenu sur son départ de l’Olympique Lyonnais et sur ses relations avec Juninho.

Rudi Garcia avait expliqué après la défaite de l’OL contre Nice qu’il ne pouvait pas continuer dans ces conditions et qu’il quitterait Lyon, même en cas de proposition de prolongation de contrat de la part de Jean-Michel Aulas. Dans une interview accordée au journal L’Equipe, Rudi Garcia est revenu sur les conditions de son départ et sur ses relations extrêmement tendues avec Juninho. Dans les moindres détails, l’ex-entraîneur de l’OM et de la Roma a dévoilé l'origine de ses tensions avec Juninho, un futur grand directeur sportif qui doit cependant gommer un certain nombre de défauts selon lui.

« Ça s'est bien passé au début. Les choses ont commencé à se gâter sans que je m'en aperçoive. Après deux ou trois victoires en novembre, le directeur sportif ne venait plus me féliciter. J'ai découvert que quand les recrues brésiliennes ne jouaient pas, il n'était pas heureux. Il aurait préféré gagner mais avec ses joueurs. Il s'est beaucoup investi, et c'est une qualité, mais je pense certainement qu'il a dû leur promettre d'être titulaire. On en a discuté, il m'a dit que si c'était à refaire, il ne s'avancerait pas sur ces choses-là. Mais ça aurait freiné l'éclosion de certains jeunes comme Caqueret en particulier. L'avis de Juni était que Jean Lucas était meilleur. Le problème a dû venir de là au départ » a lancé Rudi Garcia avant d’entrer davantage dans les détails.

« Il s’est fâché avec tout le monde »

« S'il avait fallu démissionner, je l'aurais fait alors que je pense que le club me correspondait totalement. J'ai posé la question dans mon entourage et Vincent m'a dit non. Mais déjà, c'était compliqué. Et on est leaders en décembre... Mais il s'était déjà fâché avec tout le monde, avec Bruno Cheyrou (responsable du recrutement), en qui il voyait peut-être un concurrent. Avec Vincent Ponsot en septembre et c'est même moi qui a calmé le jeu avec Juni pour recoller les morceaux. Je lui disais que Bruno était à sa disposition etc. Et demandez même du côté du centre de formation... Et quand j'allais le voir en deuxième partie de saison, on ne parlait que de composition, de tactique mais pas de projet de club, de recrutement, ou de politique de jeunes ». Par la suite, Rudi Garcia expliquera que Juninho avait eu la volonté d’exclure Aouar, Cherki et Depay du groupe avant le match à Monaco. Jean-Michel Aulas s’est finalement interposé et a maintenu les joueurs à la disposition de Rudi Garcia. L’ancien entraîneur de l’OL avait la volonté de vider son sac, il l’a fait et cela ne manquera pas de faire réagir…