OL : Garcia pointe du doigt ses attaquants et l'état d'esprit

OL : Garcia pointe du doigt ses attaquants et l'état d'esprit

Avant d'affronter dimanche Angers en Ligue 1, l'Olympique Lyonnais défiera le Red Star en Coupe de France. Pour Rudi Garcia, l'heure est venue pour ses attaquants de retrouver de l'efficacité et pour ses joueurs d'avoir les idées claires.

C’est une évidence, face à Lens, samedi dernier à Bollaert, Lyon s’est créé de nombreuses grosses occasions, mais a vendangé comme rarement. Une panne offensive qui a coûté des points à l’OL, alors que l’équipe de Rudi Garcia ne doit surtout pas traîner en route. Comme l’Olympique Lyonnais va jouer jeudi en Coupe de France face au Red Star, l’entraîneur de Lyon était en conférence de presse et cela a été l’occasion pour lui d’en appeler à une mobilisation de ses attaquants. S’il n’a rien à reprocher précisément à Memphis Depay, Karl Toko-Ekambou ou Tino Kadewere, pour ne citer qu’eux, Rudi Garcia estime que ces joueurs doivent réagir et retrouver l’efficacité qui a disparu lors des derniers matchs, l’Olympique Lyonnais étant plus dans la réaction que dans l’action.

Rudi Garcia a reconnu que le groupe avait pris conscience de cela, mais que cela doit se concrétiser d’urgence. « Les critiques les plus importantes sont celles qu’on a eu en interne après le match à Lens. Je ne change pas d’avis sur le fait que tout s’est joué dans leur surface. On n’a jamais eu autant de situations de face-à-face depuis le début de saison. Il faut être plus tueur. J’attends de l’action de mes joueurs. L’attitude ne m’a pas déplu à Lens mais il faut maintenant agir et être efficace. Il faut arrêter de faire flamber les gardiens adverses (...) Un problème Memphis Depay ? Memphis a manqué d’énergie à Lens, d’un coup de rein pour être plus décisif. Cela ne nous a pas empêché de nous créer des occasions. Les internationaux ont seulement eu un jour de repos. Il faut de la fraicheur et du mental. Mais il faut aussi se faire violence, ils savent que l’OL a besoin d’eux pour gagner », a confié l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais, qui a aussi regretté que son effectif soit plus focalisé sur la réception du SCO dimanche au Groupama Stadium qu'au match de Coupe de France face au Red Star. « L’état d’esprit n’est pas bon. Ils pensent plus au match contre Angers qu’à celui du Red Star. Or, par expérience, le match le plus important est toujours celui qui arrive. Je compte sur leur professionnalisme. Ils vont comprendre car je saurai leur rappeler »,  clairement prévenu Rudi Garcia.