OL : Furieux, Aulas attaque L'Equipe et Vincent Duluc !

OL : Furieux, Aulas attaque L'Equipe et Vincent Duluc !

Photo Icon Sport

Au lendemain de la défaite de Lyon contre Lille, Jean-Michel Aulas a très vivement réagi à un éditorial de Vincent Duluc paru dans L'Equipe. Pour le président de l'Olympique Lyonnais, le journaliste fait de la propagande anti-OL. 

Le président de l’Olympique Lyonnais est resté silencieux mardi soir au Groupama Stadium après la grosse désillusion provoquée par l’échec de son équipe face au LOSC. Ce mercredi, dans les colonnes de L’Equipe, Vincent Duluc avait démonté le niveau de cette rencontre entre les deux formations présentes en Ligue des champions, le journaliste insistant sur les faiblesses lyonnaises. Pour Jean-Michel Aulas, trop c’est trop, et le patron de l’OL a donc repris la main sur son compte Twitter pour balancer un long réquisitoire. Car pour le dirigeant lyonnais, il est clair et net que tout cela n’est pas fait innocemment, Jean-Michel Aulas voyant dans l’article en question un coup tordu contre l’Olympique Lyonnais.

« Cher Vincent Duluc. Votre article en forme de fiel bien enrubanné ne correspond pas à la réalité, et surtout à l’analyse pragmatique de la situation. Le problème avec un journaliste qui écrit bien, c’est qu’on peut penser que le fond est juste, alors que la pratique, soit en tant que joueur, qu’entraîneur, ou que dirigeant, est indispensable pour énoncer des analyses qui résistent au temps. Revenons au match. L’OL ne méritait peut-être pas de gagner, mais pas non plus de perdre : les statistiques le démontrent. Vous omettez par ailleurs de dire l’essentiel, à savoir que l’OL vient d’enchaîner un marathon de matchs à 3 / 4 jours avec un minimum de récupération et avec beaucoup de blessés et qu’hier soir, après un retour jeudi à 5 heures du matin de St Pétersbourg, samedi après-midi, le match d’hier était difficile pour les deux équipes et l’OL aurait dû au moins partager les points. Alors, soyez rassuré, mon cher Vincent, nous avons un club performant sur la durée. L’OL jouera son 266e match en Coupe d’Europe – et c’est le premier club français – le 10 décembre prochain contre Leipzig et tentera de terminer, ne vous en déplaise, premier de son groupe de Champions League. Vous pouvez aussi écrire qu’il en est à sa 16ème qualification, loin derrière tous les autres (PSG 12, Monaco 9) pour le championnat. L’OL est à 4 points du podium et il reste 66 points à prendre et je suis prêt à parier que l’OL sera à l’arrivée comme les 23 dernières années consécutives. Alors, Monsieur Duluc, un peu de modestie dans vos analyses péremptoires. Vous vous êtes suffisamment trompé pour rester humble. Nos supporters sont nos actifs et nous avons besoin d’eux. Ne les prenez pas pour des gogos qui ne comprendraient pas le foot. Ils aiment l’OL et ils savent que nous allons y arriver, car nous avons une institution plus forte que tout. Je soutiens mes joueurs et notre capitaine Memphis, on va se qualifier contre Leipzig, son Directeur Sportif Juninho qui a plus d’expérience que vous du haut niveau et Rudi Garcia qui avec ses 800 matchs au compteur a l’expérience qui nous manquait. Je vous donne rendez-vous au mois de mai pour faire le bilan et d’ici là je vous en prie laissez-nous travailler en paix et arrêter votre propagande anti OL qui travaille bien sur le long terme économiquement et internationalement », a balancé un Jean-Michel Aulas clairement très énervé puisqu’il ne se servait guère plus de son compte Twitter depuis plusieurs semaines, fidèle à son engagement d’être plus discret. Mais là, le boss de Lyon a clairement craqué.