OL : Entre Blanc et Cheyrou, le mercato fait des étincelles

OL : Entre Blanc et Cheyrou, le mercato fait des étincelles

A l’approche du mercato hivernal, Laurent Blanc ne cache pas sa volonté de renforcer l’effectif de l’Olympique Lyonnais. Le responsable du recrutement Bruno Cheyrou semble du même avis. Mais les deux hommes ne parviennent pas à s’entendre sur l’identité des recrues.

Laurent Blanc devrait bien recevoir du renfort cet hiver. Grâce à l’arrivée de l’Américain John Textor en tant qu’actionnaire majoritaire, l’Olympique Lyonnais possède les moyens d’améliorer l’effectif de son entraîneur. Bruno Cheyrou a reçu une enveloppe importante avant l’ouverture du mercato. Ce qui permettra notamment de renforcer la charnière centrale, l’un des secteurs ciblés par Laurent Blanc. En effet, le Cévenol ne cesse de répéter que sa défense a besoin d’expérience pour accompagner les jeunes Gones.

Blanc refuse les pistes de Cheyrou

Le technicien aimerait également attirer une sentinelle confirmée, et pourquoi pas un latéral droit afin de concurrencer un Malo Gusto qu’il juge trop tendre pour le haut niveau. Peut-être l’une des raisons pour lesquelles l’Olympique Lyonnais ne serait pas fermé à son transfert en cas d’offre généreuse. Quoi qu’il en soit, avant de recruter, Laurent Blanc et Bruno Cheyrou devront s’entendre, ce qui n’est pas le cas pour le moment. D’après Foot Mercato, l’entraîneur et le responsable du recrutement sont en désaccord sur l’identité des recrues.

Le dirigeant aurait proposé deux défenseurs de Premier League, refusés par l’ancien coach du Paris Saint-Germain, lequel aurait d’autres noms en tête. De quoi créer des tensions entre les deux hommes, alors que Laurent Blanc calmait le jeu avant la victoire à Brest (4-2) mercredi. « Le mercato va s'ouvrir et j'en profite pour dire que je n'exige rien du tout. Quand j'entends dire ça... Je dis à mes propriétaires, à mon président ou au directeur sportif : "si on veut remplir les objectifs, on doit améliorer le groupe." C'est tout. Et ils sont très réceptifs, ils sont d'accord avec moi », rassurait l’entraîneur lyonnais, en prenant soin d'éviter toute polémique.