OL : Coupet lâche ses vérités sur la guerre des goals à Lyon

OL : Coupet lâche ses vérités sur la guerre des goals à Lyon

Photo Icon Sport

L’été dernier, l’Olympique Lyonnais s’est embourbé tout seul dans une polémique inattendue en recrutant Ciprian Tatarusanu en provenance de Nantes.

En débarquant dans le Rhône, l’international roumain pensait bien être le titulaire puisque le départ d’Anthony Lopes était dans les tuyaux. Mais quelques jours après la venue de Tatarusanu, le Portugais a finalement prolongé en faveur de l’OL et c’est donc logiquement qu’il a conservé sa place de titulaire au profit de l’ancien Nantais. Une situation qui a provoqué de vives tensions selon les informations de l’époque. Mais au cours d’un live sur Instagram avec le journaliste David Barbet, l’entraîneur des gardiens lyonnais Grégory Coupet a livré toutes les vérités de ce feuilleton rocambolesque. Et selon l’ancien portier de l’OL et du Paris Saint-Germain, il n’y a finalement pas eu tant de tensions que cela entre les deux hommes.

« Il y a eu une confusion car au départ, Ciprian (Tatarusanu) a été demandé par le club car il y avait un grand point d’interrogation sur l’avenir d’Antho (Lopes). L'OL s’est protégé sur ce coup-là. Donc bien-sûr, quand « Tata » est arrivé, lui il venait en tant que titulaire, il voulait jouer. Mais ensuite, il s’est rendu compte que Lopes était parti pour rester. Donc ça lui a mis un coup au moral bien évidemment. Très sincèrement, j’avais un peu peur car je me disais que j’allais me retrouver avec un Lopes en mode guerrier. J’avais peur de perdre le coté joviale que l’on avait l’an dernier avec son pote Mathieu Gorgelin. Je me suis dit « wahou, on va passer un autre cap, il va falloir s’adapter ». Et au bout du compte, Ciprian est très intelligent. Lopes a été top aussi, il n’a pas du tout été fermé, ils ont appris à se connaitre. Au bout du compte, j’ai eu la chance d’avoir trois gardiens qui sont restés dans une bonne dynamique » a livré Grégory Coupet, comblé par le professionnalisme de ses deux gardiens. Reste à voir si Ciprian Tatarusanu acceptera cet été de repartir pour une saison supplémentaire sur le banc des remplaçants. Ce n’est pas certain…