OL : Cherki dépasse déjà Benzema à Lyon

OL : Cherki dépasse déjà Benzema à Lyon

Auteur de son premier but de la saison, mardi soir en Coupe de France, Rayan Cherki a fait mieux que Karim Benzema à son âge. Les critiques sont donc injustifiées.

Promis à un brillant avenir depuis qu’il a joué ses premières minutes en Ligue 1 sous le maillot de l’Olympique Lyonnais, alors qu’il n’avait que 16 ans, Rayan Cherki est évidemment suivi de près. Et pour peu que sa carrière ne prenne pas la trajectoire inouïe de celle d'un Kylian Mbappé, certains en sont déjà à critiquer le jeune joueur de l’OL, estimant que l’on en avait fait trop concernant le prodige offensif. Pourtant, alors qu’il n’est pas encore majeur, Rayan Cherki réussit pourtant à prendre ses marques, même si forcément il doit espérer avoir plus de temps de jeu en Ligue 1, où il n’a été titulaire que quatre fois cette saison. Mais il n’empêche, quand Rudi Garcia lui donne l’occasion de prouver son talent, comme mardi en Coupe de France face à Ajaccio, Cherki en profite. Auteur d’un but face aux Corses, le jeune lyonnais a atteint déjà la barre des quatre réalisations chez les professionnels alors qu’il n’a que 17 ans et demi, là où Karim Benzema était majeur lorsqu’il a atteint ce même score, avec la suite que l’on connaît. Comparaison n'est pas raison, mais cela remet les choses en perspective.

Dans Le Progrès, on estime que même si on en demande beaucoup à Rayan Cherki, ce dernier tient pour l’instant toutes ses promesses, quoi qu’en disent les critiques. « Ses temps de passages démontrent toute sa précocité : elle est phénoménale et même unique par rapport à ses illustres prédécesseurs. Samedi dernier contre le RC Strasbourg , il est ainsi devenu, à 17 ans et 173 jours, le plus jeune joueur de l’OL à atteindre la barre des 30 matches officiels, devançant Laurent Fournier de 24 jours », rappelle également Thibaut Alex, journaliste pour le quotidien régional. Alors, même si on attend toujours plus d’un tel joueur, les supporters de l’Olympique Lyonnais doivent juste se rappeler que Rayan Cherki doit se faire une place dans un effectif et à un poste où la concurrence est rude et où il faut des résultats immédiats. La patience n’est plus trop de mise en 2021 que ce soit à l’OL ou ailleurs.