OL : Aulas et Lyon déclarent la guerre à l'Equipe

OL : Aulas et Lyon déclarent la guerre à l'Equipe

Photo Icon Sport

Réagissant à un article de L'Equipe, le président de l'Olympique Lyonnais et son conseiller en communication ont crié au scandale face à une déclaration anonyme d'un président de L1.

Entre l’Olympique Lyonnais et L’Equipe, la température a grimpé de plusieurs degrés dimanche soir. Ayant pris connaissance d’un long article qui lui est consacré dans l’édition de ce lundi du quotidien sportif, Jean-Michel Aulas a crié au scandale, notamment parce que le journaliste évoquait un président de Ligue 1, anonyme, qui disait que pendant la crise traversée par le football français depuis l’interruption : « les commentaires d’Aulas nous ont fait énormément de tort (…) Il a parlé alors que tout le monde rappelait combien la santé devait primer, qu’il y avait presque mille morts par jour ». Deux petites phrases qui ont mis en furie le dirigeant lyonnais, mais également Olivier Blanc, qui est revenu à l’OL un an après avoir quitté son poste de responsable de la communication. Via Twitter, Jean-Michel Aulas a dégainé, avant d’être rejoint par son conseiller.

Revenant sur l’article en question, et surtout sur cette déclaration « anonyme », le président de Lyon s’est emballé. « Votre propos est honteux malveillant: tout le monde sait que j’avais raison et vous vous cachez derrière 1 anonyme qui a profité de la situation? (...) Comment pouvez-vous continuer d’écrire dans ce journal en faisant du populisme de bas étage et en écrivant des propos de minable qui vous discréditent et vous déshonorent, faites mon bilan. Une fois pour toutes l’intérêt général c’est de vouloir terminer le championnat l’intérêt particulier : de l’arrêter avant la fin pour bénéficier de l’opportunité: n’inversons pas les rôles vous êtes instrumentalisés. Enfin pourquoi cacher que l’UEFA ne souhaitait pas que la France s’arrête , que tous les grands pays ont repris leur championnat et que la catastrophe sera pour le football français : inique », a balancé le dirigeant lyonnais.

Et un peu plus tard, c’est Olivier Blanc qui est entré dans la danse via une lettre ouverte à Régis Dupont, le journaliste auteur de l’article, laquelle a été relayée par le site officiel de l'OL. « Je viens de lire avec attention ton article. Tu t’appuies notamment sur un président qui a le « courage » de dire anonymement « les commentaires d’Aulas nous ont fait énormément de  tort ». Marrant que ça ne t’interpelle pas (…) L’Equipe a titré à la Une le 29 mai « Comme des cons ? » en reprenant presque presque mot pour mot les propos tenus dans le journal du 24 mai par Jean-Michel Aulas (…) Tu penses sincèrement que Jean-Michel Aulas s’est foutu de cette terrible épreuve sanitaire ? Que les décès et les douleurs le laissaient froid ? Qu’il n’a pas lui-même été touché dans son entourage proche comme malheureusement beaucoup de français ? (…) C’est abject de dire ça, minable de le dire anonymement et horrible de le retranscrire froidement (…) Tu es bien entendu libre d’écrire ce que tu veux, mais par pitié éviter ce populisme qui ne discrète que cet anonyme », a lancé un Olivier Blanc ulcéré. Nul doute que tout cela va se terminer par une longue interview de Jean-Michel Aulas dans L'Equipe ou sur la chaîne L'Equipe.