OL : Arsenal ne veut plus d'Aouar, fin du mercato

OL : Arsenal ne veut plus d'Aouar, fin du mercato

Icon Sport

Malgré un intérêt de longue date, Arsenal a changé d’avis pour Houssem Aouar. Le niveau d’Emile Smith Rowe et la signature de Martin Odegaard l’été dernier ont rebattu les cartes.

Après un début de saison timide, Houssem Aouar monte clairement en puissance depuis quelques semaines. Décisif contre Brondby, l’ASSE, le Sparta Brague et l’OGC Nice dimanche malgré la défaite (3-2), le milieu a marqué quatre buts lors des cinq derniers matchs. Ses performances sont épiées par de nombreux clubs, alors qu’il se retrouvera à un an de la fin de son contrat en juin 2022. L’international français a été annoncé sur le départ avec insistance lors du dernier mercato estival. Et comme depuis plusieurs saisons déjà, un club a tenté de l’attirer jusqu’aux derniers jours du mois d’août : Arsenal. Un transfert d’Houssem Aouar à Arsenal sonne comme une évidence, mais le mariage ne se concrétise pas. Et finalement, il n’aura peut-être jamais lieu. Les Gunners ont changé d’avis selon les informations d’Express.

Smith Rowe et Odegaard font oublier Aouar 

Le média anglais parle d’un retournement de situation dans le dossier. Mikel Arteta est satisfait des performances de son jeune milieu créateur, Emile Smith Rowe. Ce dernier a éclos aux yeux du grand public depuis plusieurs mois, jusqu’à devenir le chouchou des supporters d’Arsenal. En ce qui concerne Martin Odegaard, il veut croire en lui malgré ses difficultés. Il a été recruté pour 40 ME lors du dernier mercato estival au Real Madrid. Les Gunners ne considèrent pas comme indispensable et même nécessaire l’arrivée d’un joueur au profil assez similaire, ou qui du moins occuperait les mêmes postes dans le dispositif de Mikel Arteta. Un réel coup dur pour Houssem Aouar ? Le joueur formé à l’OL n’a jamais caché son envie de jouer la Ligue des champions. Arsenal n’est pas bien placer pour se qualifier. Aouar doit enchaîner les bonnes prestations pour viser plus haut l’année prochaine, et permettre à Lyon de retrouver la plus belles des compétitions européennes.