Le foot en marchant, l'OL se trompe de sport !

Le foot en marchant, l'OL se trompe de sport !

Icon Sport

Malgré les victoires contre Montpellier et Lille, les doutes sont toujours nombreux à l’OL après la défaite contre l’OM dimanche soir (1-0).

Il faut dire que l’Olympique Lyonnais a livré une prestation bien trop neutre à Marseille pour espérer quelque chose. Malgré la fatigue d’un adversaire émoussé par un match à forte intensité en Ligue des Champions quelques jours auparavant, l’OL n’a jamais réussi à emballer la rencontre. La seconde période a été moins amorphe que la première pour Lyon mais malgré une maîtrise plus intéressante du jeu, les hommes de Laurent Blanc n’ont jamais fait trembler ceux d’Igor Tudor. Au micro de RMC, le journaliste Florent Gautreau a fait part de ses doutes quant à la capacité de cet OL version 2022-2023 d’inverser la tendance. Pour le consultant de l’After Foot, trop de choses ne vont pas à commencer par les caractéristiques de certains joueurs tels que Boateng, Aouar… ou -plus surprenant- Lacazette.

Florent Gautreau tape sur les joueurs de l'OL

« Lyon est une équipe du foot d’avant qui ne court pas assez et surtout qui ne court pas assez vite. Quand tu mets Boateng, quand tu mets Lacazette… c’est compliqué. Aouar, il a carrément été obligé de le sortir à la mi-temps. S’il ne jouait plus, c’est parce que c’est le foot d’avant. Tu ne peux plus jouer au foot comme ça et tu as Blanc qui est là avec son doigt sur la bouche pendant le match en se demandant ce qu’il peut faire pour contrer la furia marseillaise. Il faut juste que tes joueurs courent plus ! Il n’y aura pas de miracle pour Lyon tant qu’il y aura cette mentalité et cette envie-là. Il n’y a pas d’appels, pas de pressing… Et quand tu as un coach qui te ressort du placard Aouar et Boateng qui vont ralentir le jeu, il ne faut pas s’attendre à autre chose » a lancé Florent Gautreau, dont les critiques envers Houssem Aouar ou encore Jérôme Boateng seront massivement partagés. En revanche, le journaliste de l’After Foot risque de se faire quelques amis en s’en prenant de la sorte à Alexandre Lacazette, peu en vue à Marseille mais qui est tout de même irréprochable depuis le début de la saison.