Garde évoque « une fin de cycle » possible à l’OL

Garde évoque « une fin de cycle » possible à l’OL

Photo Icon Sport

Le changement de stratégie radical opéré cet été à l’Olympique Lyonnais, qui relève plus de l’obligation financière que d’un choix délibéré de faire confiance à ses jeunes pousses, n’a pas porté ses fruits sur le plan européen après l’échec vécu à Nicosie. Entre les cadres confirmés, les stars de l’équipe, et les éléments le plus jeune, Rémi Garde ne parvient toujours pas à trouver un équilibre sur le plan du jeu mais aussi tactiquement, et l’OL s’en ressent avec des performances irrégulières et de plus en plus décevantes. A Nicosie, Lyon est une nouvelle fois passé au travers de son début de match, et n’a pas réussi à marquer ce petit but qui aurait tout changé. Pour Rémi Garde, cette douche froide signifie peut-être un changement encore plus radical pour l’avenir du club, donnant l’impression que le cocotier sera sérieusement secoué cet été, avec de nombreux départs à prévoir.   


« C’est une très, très grande déception. Il y a eu de bonnes choses, mais nous avons manqué de consistance dans le jeu. On a quand même réussi à se procurer quelques occasions mais il nous a manqué ce je-ne-sais-quoi pour marquer ce but après lequel on a couru toute la partie. Une des clés du match, c’est ce très mauvais début de match. Je ne peux pas l’expliquer. Si on avait joué dix matches de moins, probablement qu’on serait moins entamés physiquement. Mais les joueurs sont préparés pour ça. Le groupe est assez profond. Cette défaite annonce-t-elle une fin de cycle ? C’est une possibilité. On va tous donner le maximum pour que ce ne soit pas une fin de cycle au niveau de la Ligue des champions. Mais si ça devait l’être, il y a d’autres grands clubs européens qui ne l’ont pas joué aussi à un moment », a d’ores et déjà anticipé l’entraineur lyonnais, qui sait que le rêve de podium et donc de retour en Ligue des Champions passera forcément par une victoire sur Lille ce samedi.