Nantes : Les Ultras refusent d'aller en Israël

Nantes : Les Ultras refusent d'aller en Israël

Le week-end prochain, le FC Nantes affrontera le Paris SG dans le Trophée des champions. Mais les Canaris devront faire sans leurs supporters à Tel-Aviv.

Même si la Ligue de Football Professionnel en a fini avec ses déplacements en Asie ou en Amérique du Nord pour le Trophée des champions, premier match officiel de la saison qui oppose le Champion de France au vainqueur de la Coupe de France, cette rencontre est toujours délocalisée. Tout comme l’an passé, c’est en Israël, que le PSG tentera de remettre la main sur un trophée abandonné à Lille l’an dernier. Face à elle, la formation de Christophe Galtier devra composer avec le FC Nantes. Pour l’équipe d’Antoine Kombouaré, et contrairement à la finale contre Nice, il ne faudra pas compter sur ses plus bouillants supporters. En effet, la Brigade Loire a fait savoir, à une semaine de la rencontre qu’elle ne ferait pas le déplacement jusqu’à Tel Aviv, considérant que la LFP était grotesque avec un tel choix. Les Ultras nantais attendront le début de la saison de Ligue 1 pour se faire entendre.

La LFP au coeur de la polémique 

Dans un communiqué diffusé via les réseaux sociaux, la Brigade Loire a affiché sa détermination et ses motivations. « Le dimanche 31 juillet 2022, le FC Nantes affronte le Paris Saint-Germain dans le cadre du Trophée des Champions. C'est une compétition pour laquelle la Brigade Loire s'est déjà déplacée, il y a plus de 20 ans désormais : A Sochaux, pour le match contre l'AS Monaco, en juillet 2000, à Strasbourg, pour le match contre le RC Strasbourg, en juillet 2001. Malheureusement, depuis 2009, la ligue de Football Professionnel a fart le choix de jouer ces rencontres à l'étranger, transformant ainsi cette compétition en un évènement commercial censé promouvoir le football français et son championnat majeur dans des pays où un public serait, semble-t-il, à conquérir. Cela sera le cas de l'édition 2022 qui se jouera, comme la saison dernière, à Tel-Aviv. Pour justifier cette délocalisation, les défenseurs du « foot business » nous expliquent que le football français doit « évoluer » pour exister face aux grands championnats européens, et que la recherche de nouveaux débouchés économiques est la priorité absolue. Cette vision mercantile n'est pas la nôtre et cette quête effrénée de nouveaux téléspectateurs, alors même que les plus fervents supporters français sont considérés comme indésirables voire chassés des stades, est une grande leçon de cynisme.  Pour ces raisons, l'absence de la bâche Brigade Loire au stade Bloomberg de Tel-Aviv, le 31 juillet 2022, sera un choix de conviction. Notre groupe attendra le dimanche 7 août et la 1ère Journée de championnat de France (qui verra le FC Nantes se déplacer à Angers) pour entamer officiellement cette nouvelle saison », annonce la principale association de supporters nantais.