Milik à Nantes, Waldemar Kita ne blague pas !

Milik à Nantes, Waldemar Kita ne blague pas !

Icon Sport

Qualifié pour la Ligue Europa via son succès en coupe de France, Nantes devra renforcer son équipe pour jouer sur tous les tableaux. Randal Kolo Muani partant, Waldemar Kita vise Arkadiusz Milik pour le remplacer en attaque.

Président fantasque du FC Nantes, Waldemar Kita a pris l'habitude de ramener des noms célèbres sur les bords de l'Erdre. Des paris plus ou moins réussis avec par exemple Ivan Klasnic, Sergio Conceiçao, Claudio Ranieri ou encore Jean-Kevin Augustin. Ayant fait fortune notamment dans la chirurgie esthétique, Kita adopte un comportement similaire dans le football. Il veut remodeler le visage du FC Nantes pour avoir quelque chose de plus séduisant, de plus attirant aussi. Pour fêter le retour des Canaris en coupe d'Europe, quoi de mieux qu'un grand joueur pour renforcer l'effectif d'Antoine Kombouaré. Une opération nécessaire avec l'augmentation du nombre de matches qui arrive et les départs qui s'annoncent cet été. 

Lewandowski, Milik, Kita veut son attaquant polonais

C'est notamment le cas de Randal Kolo Muani qui découvrira la Bundesliga et la Ligue des champions à Francfort. Pour remplacer le jeune talent français, Waldemar Kita a de fortes ambitions. Il veut Arkadiusz Milik, l'attaquant de l'OM. Certains ont préféré en rire, surtout avec l'intérêt porté par la Juventus pour le Polonais. Mais, le président nantais n'était pas dans l'optique de faire un canular. Faire venir un grand attaquant, de surcroît polonais, un vieux rêve de l'homme d'affaires franco-polonais. Une stratégie que décrit bien David Phelippeau, le correspondant local de RMC.

« La piste Milik, un rideau de fumée? Non je ne pense pas ! A une époque, il voulait faire venir Balotelli, je me souviens ! C’était il y a 3 / 6 mercatos. Il aime bien ça, il adore tout ce qui est bling bling ! Et puis ce serait une revanche pour lui. Évidemment, Milik n’est pas à Nantes et aussi il faut qu’il ait envie de venir à Nantes et je ne suis pas persuadé qu’il en ait envie même s’ils jouent l’Europa League la saison prochaine. Waldemar Kita lorsqu’il est arrivé à Nantes, pour la petite anecdote, il a voulu faire venir Lewandowski ! Ce n’est pas une blague. Il jouait à Lech Poznan en Pologne et il avait voulu le faire venir pour 800 000 euros. [...] Ce serait une belle revanche pour lui de faire venir Milik ! Mais évidemment, on en est très loin et en interne, on n’y croit pas beaucoup. Kombouaré ne serait pas contre, Milik est un bon joueur ! », a t-il expliqué. A défaut d'Arkadiusz Milik, Antoine Kombouaré espérera surtout que son président lui offrira une équipe complète et renforcé pour jouer la C3.