L1 : La VAR est floue, Nantes est floué

L1 : La VAR est floue, Nantes est floué

Icon Sport

Plusieurs actions très litigieuses dans la surface n’ont même pas été visionnées par l’arbitre, Johan Hamel, lors de Lille – Nantes (1-1). Antoine Kombouaré a révélé l’explication assez étrange qu’on lui a donnée. 

L’assistance vidéo à l’arbitrage fait encore parler en Ligue 1. Et malheureusement, encore une fois en mal. En cause, des décisions extrêmement litigieuses lors du Lille – Nantes de samedi à l’occasion du premier des deux matchs au menu du jour. Deux fautes presque évidentes dans la surface n’ont pas été sifflées ni même vérifiées par l’arbitre de la rencontre, Johan Hamel. A la 13e minute, Burak Yilmaz se fait écraser le pied par Andrei Girotto alors qu’il a fait la différence. Rien. A la 38e minute, Randal Kolo Muani tente un coup du sombrero par-dessus Tiago Djalo, qui arrête le ballon de la main. Une nouvelle fois, l’arbitre ne va pas voir l’écran. Le règlement stipule que la décision de l’arbitre ne change pas lorsqu’il n’y a « pas d’images probantes et suffisantes pour siffler un pénalty ». Ce qui semblait pourtant être le cas ici.

« Apparemment au Var, ils ont reçu des images brouillées »

Thierry Henry, aux commentaires pour Prime Video, s’est étonné de ces décisions. « Ne pas siffler penalty c’est une chose, mais ne pas aller regarder la vidéo s’en est une autre », a justement souligné le consultant star d’Amazon. Finalement, Antoine Kombouaré a donné un début d’explication en conférence de presse. « Apparemment au Var, ils ont reçu des images brouillées. Le Var a bien failli. C’est comme ça, on passe à autre chose. J’espère qu’on validera ce résultat dans quatre jours face à Marseille. On doit être capable de leur marcher dessus », a expliqué l’entraîneur du FC Nantes. La Ligue va peut-être s’exprimer plus clairement sur ce gros dysfonctionnement.