FCN : L’État s’enrichit sur le dos de Neymar, Domenech s’agace

FCN : L’État s’enrichit sur le dos de Neymar, Domenech s’agace

En pleine période de crise pour le football français, les joueurs de Ligue 1 sont appelés à réduire le montant de leur salaire. Une demande injuste selon l’entraîneur nantais Raymond Domenech.

Outre l’attribution des droits TV abandonnés par Mediapro, c’est l’autre sujet sensible du moment dans le football français. Confrontés à d’énormes pertes depuis plusieurs mois, les clubs de Ligue 1 cherchent à réduire leurs dépenses par tous les moyens. Y compris en sollicitant une baisse de salaire auprès de leurs joueurs. C’est pourquoi l’UNFP, le syndicat des joueurs, a tenu une réunion sur le sujet avec la Ligue de Football Professionnel mardi. Mais l’initiative ne plaît pas à tout le monde, à commencer par Raymond Domenech. Car de son côté, l’entraîneur du FC Nantes ne comprend pas pourquoi l’opinion publique s’en prend constamment à l’argent des footballeurs.

« C'est la liberté personnelle. Chacun décidera avec son président. Si on ne demande des efforts qu'aux joueurs... Il y a aussi la question des charges salariales. On peut demander des efforts un peu à tout le monde et pas à sens unique. Les salaires des joueurs, il y en a la moitié voire les trois-quarts qui vont à L’État. C'est un constat chiffré. Neymar, par exemple, la moitié de son salaire est partagée entre nos hôpitaux, nos écoles et tout le reste. Ne l'oublions pas. On peut parler de salaires excessifs mais à un moment, remettons les choses dans la réalité », a défendu l’ancien sélectionneur de l’équipe de France, dont la prise de position devrait plaire à son vestiaire... et à l'attaquant du Paris Saint-Germain.