FCN : Kita s’enfonce avec Kombouaré, la vente devient obligatoire

FCN : Kita s’enfonce avec Kombouaré, la vente devient obligatoire

Icon Sport

Au lendemain de la nomination d’Antoine Kombouaré en lieu et place de Raymond Domenech, le FC Nantes inquiète tous les suiveurs du football français…

Le FCN est un club historique en péril. Il faut dire que les Canaris traversent l’une des pires saisons de leur histoire. Incapable de gagner depuis le mois de novembre, Nantes reste sur 16 matchs sans le moindre succès. Éliminé de la Coupe de France, le club jaune et vert est actuellement barragiste de la Ligue 1, avec quatre points d’avance sur les deux derniers, Dijon et Nîmes. Pour tenter de sauver son club, Waldemar Kita a récemment décidé de virer Domenech pour nommer Kombouaré. Cette saison, Nantes a donc pour l’instant eu plus d’entraîneurs (quatre avec Gourcuff, Collot, Domenech et Kombouaré) que de victoires (trois)… Preuve que le bateau nantais est à la dérive, comme le constate Jérôme Alonzo.

« À Nantes, j'ai fini ma carrière comme ça, avec trois entraîneurs pour ma dernière année pro (Rohr, Furlan et Gentili en 2010 en L2). Waldemar Kita est quelqu'un qui a su garder la tête froide dans les affaires, mais il y a un autre Waldemar, président de club, qui, lui, ne gère absolument pas la pression… Il n'a jamais su s'entourer d'un n°2 digne de ce nom, d'un chief of football qui connaisse la maison, l'environnement particulier du FC Nantes. Quelqu'un qui puisse faire pare-feu et expliquer les us et coutumes du football à Waldemar. Personnellement, en janvier, entre Raymond et Antoine Kombouaré, j'aurais pris Antoine tous les jours. Mais tu ne peux pas céder à la panique au bout de cinq semaines. Tu laissais dix semaines jusqu'à mi-mars et, là, tu avisais… Je ne m'explique pas comment avec un trésor comme le FC Nantes, on peut faire une bouillie pareille, année après année. Tu ne peux pas changer ton coach en janvier en imaginant qu'il va gagner sept matchs et ni le changer en février parce qu'il n'en a pas gagné un seul. Waldemar est dans l'improvisation constante et le manque d'anticipation. Ça va lui coûter son club, maintenant il ne peut plus s'en sortir… », a lancé, dans Le Parisien, l’ancien gardien du FCN, qui estime donc que Kita n’a plus d’autre choix que de vendre son club au plus vite. Ce qui n’est toutefois pas à l’ordre du jour comme l'a expliqué Frank Kita jeudi lors de la présentation de Kombouaré. Au grand dam des supporters nantais...