Covid-19 : Les joueurs ont peur, Kita sort les menaces

Covid-19 : Les joueurs ont peur, Kita sort les menaces

Photo Icon Sport

Si le gouvernement confirme le déconfinement à partir du 11 mai, la reprise du championnat sera envisageable en juin. En tout cas, Waldemar Kita n’y voit pas d’inconvénient.

Sondés par l’UNFP, le syndicat des footballeurs professionnels, ces derniers ont majorité exprimé leurs craintes au sujet d’une éventuelle reprise en juin. En effet, les acteurs s’inquiètent pour leur santé et estiment qu’un retour sur les terrains les mettrait en danger. Une réaction étonnante pour Waldemar Kita, qui ne voit pas pourquoi le monde du football serait privilégié par rapport à d’autres secteurs.

« Certains vont devoir retourner au boulot en se levant à 5h00 du matin, en prenant le métro pour gagner 1200 euros. Tout en bénéficiant d’une sécurité minimale, a rappelé le président du FC Nantes au quotidien Le Parisien. Pourquoi un footballeur qui, lui, sera entouré de toutes les précautions sanitaires nécessaires, ne retournerait pas au travail ? Parce qu’il est privilégié, qu’il vit dans sa bulle ? Ce n’est pas logique. Pourquoi on obligerait un ouvrier à aller travailler et pas un footballeur ? »

Kita rassure ses joueurs

Mais que les Canaris se rassurent, leur supérieur fera le nécessaire pour les protéger. « Mes joueurs, je les aime, a-t-il assuré. Il est donc hors de question de prendre des risques et de les mettre en danger. Cela fait trois semaines qu’on se prépare avec le staff et les médecins pour organiser cette rentrée. On mettra en place toute une organisation médicale avec des protocoles stricts, des prises de sang, des analyses… » Il faudra au moins cela pour rassurer les joueurs, dont la priorité n’est pas du tout l’aspect financier…