Nenê était un « fauteur de troubles » à Monaco

Nenê était un « fauteur de troubles » à Monaco

Photo Icon Sport

Président de l'AS Monaco entre avril 2008 et mars 2009, Jérome De Bontin n'aura pas vraiment eu le temps de marquer l'histoire du club de la Principauté. Venu des Etats-Unis à la demande du Prince Albert, il est aujourd'hui retourné de l'autre côté de l'Atlantique: ce qui ne l'empêche pas de suivre l'actualité du club monégasque, mais aussi de revenir sur son bref passage à la présidence. Interrogé par Monaco Hebdo, De Bontin a ainsi expliqué son choix de prêter Nenê à l'Espanyol Barcelone malgré tout le talent du Brésilien.

 

« Pour deux raisons. D’abord pour des raisons financières. Car Nenê, c’était plus de deux millions d’euros de salaire par an. Or, à une époque où on héritait d’un déficit qui semblait sans fond, il fallait se séparer des gros salaires. Ce qu’on a pu faire avec Flavio Roma, Frédéric Piquionne et Nenê. Et puis, il y avait un problème dans l’équipe, où il n’y avait pas d’esprit de groupe. Avec quelques éléments qui étaient plus des fauteurs de troubles qu’autre chose. Et à ce moment là, Nenê faisait partie de ceux qui créaient plus de problèmes qu’il ne pouvait en résoudre. Du coup, son départ permettait de régler deux problèmes. Aujourd’hui, je pense qu’il a dû murir et changer » confie l'ancien président monégasque, qui ne regrette donc pas sa décision malgré les performances actuelles de Nenê au PSG, déjà auteur d'une belle saison avec Monaco l'année passée.